Naviguation
le guideles annexesles registresles personnagesles échanges

les répertoiresles missionsl'évolution

Quoi de neuf ?
Intrigue en Cours
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat.
Y participer





Partagez | 
 

 When the darkness comes ft Ismaël ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invité


I'll be here waiting
Hoping, praying
That this light will guide you home.
When you're feeling lost
Don't leave, my love
Hidden in the sun,
For when the darkness comes.  

Ses chaussures battaient l’asphalte avec empressement, il était très tard, aux alentours de trois heures du matin. L'étudiant venait tout juste de finir son service, des clients ivres lui avaient tenu tête à lui et à son collègue. Ils avaient protesté par des grognements alors que les deux employés leur avaient rabâché une vingtaine de fois qu’ils devaient faire la fermeture de l’établissement, mais bon, aviné comme ils l’étaient, Amaury doutait qu’ils comprennent encore le sens de leurs mots. C’est pourquoi, afin de les déloger, son collègue avait fait venir les vigiles mais a quel prix ! Ils s’étaient débattus, avaient hurlé comme des chats de gouttière, bref, une soirée harassante surtout que dans la foulée, l’un des ivrognes lui avait jeté son verre à la tête. Donc en plus d’avoir mal au crâne, il puait l’alcool et avait hérité d’un sale bleu sur la pommette, heureusement, le verre ne lui avait pas éclaté au visage.

« T’es sûr que tu veux pas aller voir un médecin, ça craint quand même. » S’inquiétait l’autre serveur tout en fermant le bar à clé, prêt à partir.
« T’en fais pas »

Il lui accorda un bref signe de la main, l’autre répéta son geste et ils se quittèrent sur ces adieux muets. L’air s’était rafraîchi et Amaury sentait l’embrun d’une pluie imminente effleurée sa peau. Le jeune homme voyait à travers cette nuit cernée par les ténèbres grâce aux lumières artificielles des lampadaires, il se surprit à se demander s’il avait pu voir sans elles, car le croissant de lune s’était fait timide cette nuit-là, berçant de sa lumière, tout sauf sa route. Il s’apprêtait à pénétrer dans le monde sous-terrain du métro quand son instinct le poussa à regarder derrière lui, il s’était senti espionner l’espace d’une microseconde. Le verre qu’il avait reçu en pleine tête ne lui avait pas arrangé ses affaires mentales apparemment. La mine songeuse et perplexe, il reprit son itinéraire, restant tout de même vigilant. Il était rare de voir le métro vidé de toute son animation, Amaury pouvait entendre le transport sous-terrain errait sous les tunnels alors que de coutume, les brouhahas couvraient ce bruit. Il regarda à quelle heure était censé débarqué l’appareil et souffla d’impatience en constatant qu’il n’arriverait pas avant huit minutes. Oui, huit minutes c’était long, surtout dans un endroit peu rassurant comme celui-là, où il faisait un froid de mort et que la seule personne aux alentours état un clochard endormi sur un banc, serrant contre lui une canette de bière comme un enfant l'aurait fait avec sa peluche favorite.

Il fit les cent pas, s’amusant à mettre un pied devant l’autre au bord du vide où étaient situés les rails pour passer le temps. Parfait, il avait tué quatre minutes et maintenant il allait faire quoi ? Il chercha dans la poche de sa veste en jean son téléphone, il trouverait bien un jeu débile mais voilà, le grésillement des néons au-dessus de sa tête lui firent passer l’envie de faire mumuse. De cette installation douteuse jaillirent des étincelles électriques, il recula de cinq pas en arrière soucieusement et sursauta en réalisant que le néon avait explosé. Bordel, qu’est-ce qu’il se passait ici ? Un surplus d’énergie ?

Un vent fou qui le décoiffa, laissa apparaître le métro qui s’immobilisa devant lui. Il entra dedans et se sentit prisonnier lorsque les portes se refermèrent, une drôle de sensation car jamais il n’avait ressenti un tel sentiment en empruntant l'engin et Dieu sait combien il avait pu le prendre au cours de sa vie. Brièvement, il fit parcourir ses yeux bleus dans le "wagon" qui était le sien. Trois individus assis de manière éparse étaient installés, dont deux sur des sièges et un à même le sol, une personne entra en même temps que lui. Son cœur eut la sottise idée de s’emballer et immédiatement, l’étudiant tourna le dos au vampire. Il s’amusait à le pister, sérieusement ? Il n’avait pas d’autre chose à foutre que de lui coller aux basques ? L’humain fit comme s’il n'avait pas aperçu le prédateur nocturne, mais son frêle instrument de vie qui battait à lui en faire mal, réfutait toute cette opposition. Il ignorait si son organe le matraquait par peur, appréhension ou tout autre chose et ça, ne pas savoir, ça le mettait dans tous ses états.

Le véhicule le poussa vers l’avant alors qu'il démarrait, heureusement, le brun put se rattraper à la barre face à lui. Des bruits de pas chatouillèrent son ouïe d’une manière à le rendre encore plus nerveux, mais ce qui l’inquiéta davantage fut l’arrêt brusque du transport en commun. Pourquoi ça devait lui arriver à lui ? En plus, il fallait que l’autre fou soit là ! Les lumières clignotèrent jusqu’à s’éteindre et la seule femme parmi les voyageurs, hurla. Sa première initiative fut d’utiliser son portable comme lampe torche, il voulut éclairer devant lui mais ce fut le visage d’Ismaël qui apparut. Il poussa un cri engagé par la surprise et une fois qu’il se remit de ses émotions, donna un coup contre le torse du vampire, plus pour la forme qu’autre chose. « Mais ça va pas espèce de gros taré ? Tu m’as fait peur, bordel… »


Revenir en haut Aller en bas
 
When the darkness comes ft Ismaël ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» | When Darkness Falls
» HEAVENSBEE ► hello darkness, my old friend
» Ismaël, pour vous servir !
» « born in the darkness. » Ϟ WILLOW&OZ.
» [1748] Follow me as I trip the Darkness [Leene]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Les archives rp's.-