Naviguation
le guideles annexesles registresles personnagesles échanges

les répertoiresles missionsl'évolution

Quoi de neuf ?
Intrigue en Cours
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat.
Y participer





Partagez
 

 [TERMINE] Welcome ... to my world [Lunaera, Jesse E. Callahan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lunaera Morvan

Lunaera Morvan
En ville depuis le : 22/10/2013
Gouttes de sang : 459
Célébrité : Emma Watson
Crédits : Google Images / Tumblr

Est la source du mythe du Slenderman, vivant en ermite dans la forêt, elle utilise cette ruse pour éloigner les humains afin de ne pas succomber à la tentation de les manger, pas toujours avec succès.

[TERMINE] Welcome ... to my world [Lunaera, Jesse E. Callahan] Sleeping_903fea_2567187

Une des seule vidéo d'elle, n'ayant à l'époque des faits a cause de son mode de vie d'ermite, aucune connaissance de la technologie vidéo.

Elle possède, en dehors des ses capacités, des aptitudes exceptionnelles dans la psychologie ou plus précisément, la manipulation, ainsi que dans le maniement des fusils de précision et des katanas. Elle est cependant d'une faiblesse affligeante quand il s'agit de combat au corps à corps ou avec d'autres armes, préférant la fuite, domaine ou elle excelle avec l'esquive de part ses disciplines.

Je vis depuis : Aile A du Sanatorium Spencer
Je suis : Vampire
Je suis : Escort Girl au Asp Hole





Welcome ... to my world



Quand on croit en Dieu, on ne croit plus au hasard, on croit à la providence.


Lunaera, Jesse E. Callahan

La nuit vient de tomber dans les bas quartier de Los Angeles, se baladant dans un musée qui lui plaisait, car parlant d'un sujet qui lui tenait à coeur : La Seconde Guerre Mondiale, même si elle n'avait que peu d’intérêt pour la Shoah, malgré la compassion qu'elle éprouvait pour les victimes, elle se plaisait, comme dans la majorité de son temps libre, à marcher sur le plafond en sautillant gaiement par moment ou marchant religieusement, respectant les lieux ou s'amusant selon ses envies, tout en admirant, assimilant, apprenant chacune des sources de savoir qui se trouvait dans ce musée.

Elle aimait particulièrement le hall, grand et majestueux, le plafond se situait si haut que personne ne pouvait la remarquer, même en plein jour, si haut comme dit plus haut, que les fenêtre était bien trop éloignée pour apporter le moindre rayon de soleil ou reflet de lumière une fois perchée tout la haut. Quelle ne fut pas sa surprise en sentant son odorat titillé par l'odeur d'une toute jeune humaine, jeune pour elle, car ayant un sang bien chaud et vigoureux malgré le froid mordant de la nuit. Elle resta au dessus de sa tête, la jeune humaine semblant perdue ou alors en visite, elle ne se souciait pas des raisons même si on pouvait raisonnablement se demander ce qu'elle faisait ici. Bien trop de temps avait passé depuis son dernier vrai repas, bien trop de temps à se nourrir d'animaux, bien trop de temps à se contenir, réfréner ses pulsions, ses crocs sortirent comme par réflexe, sentant l'heure du diner arriver !

Une ombre filante du coin de l’œil de Jesse quand elle se déplaçait à haute vitesse dans ses angles morts, une souffle glacée dans ses cheveux quand elle la frôlait de quelques millimètres dans son dos, elle aimait jouer avec ses proies, ses victimes, et qui plus est, elle avait faim, très faim. Alors qu'elle s'amusait à jouer avec les peurs et l'ambiance angoissante d'un musée sur la guerre, les morts, en pleine nuit, elle décida, cachée dans un des coins d'une grande salle dédiée au résistants allemands de sauter sur celle qu'elle avait choisi, comme une flèche fonçant en piqué vers le sol, dans un silence absolu, elle s'élança avant de remarquer que la jeune fille, au delà de son physique, semblait comme elle être intéressée ou plutôt avait développé un intérêt particulier pour certaines civilisations anciennes, elle pouvait sentir de son odorat, les odeurs de vieux livres, ces odeurs caractéristique des rats de bibliothèques, malgré le fait que celle qui aurait pu mourir à quelques millisecondes près, semblait loin de répondre au classique cliché de l'intello de base, étant d’ailleurs plus que jolie, le genre de fille qu'on imagine mal venir ici, le genre de fille qui doit être plutôt populaire au lycée. Elle réfréna donc une fois de plus, avec de plus en plus d'efforts à chaque fois, sa faim, estimant que les filles comme elles doivent être rares, contrairement aux autres qui lui servirait tout autant de repas.

Derrière elle, invisible et silencieuse, dans son angle mort, elle chercha un moyen de briser la glace, sans lui faire peur ni la brusquer, sans vouloir donner l'impression de l'agresser alors elle lui dit doucement à l'oreille :

Tu savais qu'au cours de la Seconde Guerre mondiale, la première bombe lancée sur Berlin par les Alliés a tué le seul éléphant dans le zoo de Berlin ?

_________________



[TERMINE] Welcome ... to my world [Lunaera, Jesse E. Callahan] R16



Dernière édition par Lunaera Morvan le Lun 9 Déc - 17:24, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jesse E. Callahan

Jesse E. Callahan
En ville depuis le : 27/10/2013
Gouttes de sang : 120
Célébrité : Emma Stone
Je vis depuis : Bibliothèque - Musée
Je suis : Humaine
Je suis : Historienne


Trapped in the Museum

Une humaine au milieu de vampires
Lunaera & Jesse


Etre historienne comportait des avantages. Il était possible d’avoir accès à des lieux particuliers, aux archives des mairies ou des bibliothèques, à des pièces interdites au public dans les musées. Ou même se balader après la fermeture au musée de l’holocauste. C’est ce qu’était en train de faire Jesse en ce moment même. La jeune femme était déjà venue ici à plusieurs reprises. Mais comment profiter des œuvres exposées lorsqu’il y a un groupe de touristes attroupé devant ? Alors la jeune femme avait décidé de rencontrer le directeur de musée et lui expliquer sa passion et son métier avec un discours des plus convainquant. L’homme s’était montré plutôt réticent mais Jesse avait fait preuve d’une forte persuasion, lui montrant ses diplômes, ses recherches, ce dont elle avait besoin et avait fini par le convaincre de lui ouvrir les portes de son musée après la fermeture.

Et voilà que la jeune rousse avait le musée pour elle toute seule. Quel plaisir ! Bien sur il y avait le gardien de nuit qui était là mais ce n’est pas lui qui l’empêcherait de profiter de tout ce que recelait ce lieu. C’était le musée le plus ancien des Etats-Unis. Elle aimait le design du bâtiment qui était plus ou moins futuriste. Jesse entra dans la deuxième salle et caressa du bout des doigts la vitre qui protégeait les artefacts. Elle se rapprocha et les observa, prenant le temps de lire les petites notes qui racontait l’histoire de l’objet. Puis elle passa à une autre vitrine avant de sortir un calepin et de prendre des notes.

Alors qu’elle entrait dans une nouvelle pièce, Jesse cru apercevoir un mouvement du coin de l’œil. Elle se retourna en fronçant les sourcils, pensant apercevoir le gardien de nuit. Mais elle était toute seule. Elle haussa les épaules et continua d’avancer. Plusieurs minutes plus tard, elle ressentit comme un courant d’air qui souleva une mèche de ses cheveux. Elle sursauta et regarda autour d’elle. Il était impossible qu’il y ait un courant d’air, surtout dans cet endroit. Mais il n’y avait personne. Jesse prit une longue inspiration et se concentra à nouveau sur ses objectifs. Il fallait qu’elle arrête d’être parano comme ça. Elle marcha un peu pour se détendre, préférant alors se concentrer sur les tableaux qui ornaient la pièce. Et, alors qu’elle était plongée dans une des descriptions, une voix féminine se fit entendre à ses oreilles. Même si c’était un chuchotement, Jesse sursauta, faisant tomber son calepin à terre. Elle se tourna vivement et, à son grand étonnement, découvrit une adolescente en face d’elle.

« Vous m’avez fait peur ! »

La main sur le cœur, Jesse essayait de reprendre ses esprits. Puis elle prit conscience des paroles que la jeune fille venait de lui dire. Une anecdote sur la seconde guerre mondiale.

« Peu de gens sont au courant de ce détail »

C’était surprenant qu’une jeune femme puisse connaitre cela.

« Que faites-vous ici à cette heure ? »

Revenir en haut Aller en bas
Lunaera Morvan

Lunaera Morvan
En ville depuis le : 22/10/2013
Gouttes de sang : 459
Célébrité : Emma Watson
Crédits : Google Images / Tumblr

Est la source du mythe du Slenderman, vivant en ermite dans la forêt, elle utilise cette ruse pour éloigner les humains afin de ne pas succomber à la tentation de les manger, pas toujours avec succès.

[TERMINE] Welcome ... to my world [Lunaera, Jesse E. Callahan] Sleeping_903fea_2567187

Une des seule vidéo d'elle, n'ayant à l'époque des faits a cause de son mode de vie d'ermite, aucune connaissance de la technologie vidéo.

Elle possède, en dehors des ses capacités, des aptitudes exceptionnelles dans la psychologie ou plus précisément, la manipulation, ainsi que dans le maniement des fusils de précision et des katanas. Elle est cependant d'une faiblesse affligeante quand il s'agit de combat au corps à corps ou avec d'autres armes, préférant la fuite, domaine ou elle excelle avec l'esquive de part ses disciplines.

Je vis depuis : Aile A du Sanatorium Spencer
Je suis : Vampire
Je suis : Escort Girl au Asp Hole





Welcome ... to my world



Quand on croit en Dieu, on ne croit plus au hasard, on croit à la providence.


Lunaera, Jesse E. Callahan

Elle se redressa, remit ses cheveux en place, alors qu'elle venait de rétracter ses crocs pour ne pas se faire percer à jour, elle tenta une approche plus furtive, elle ne voulait pas l'effrayer mais elle sentait cette odeur d'immortelle sur elle, si elle n'en était pas une, elle en avait côtoyé une et de très près, pendant longtemps, alors sans cacher totalement son jeu, elle ne gêna pas pour se dévoiler un petit peu, dans le respect de l'anonymat, la jeune Jesse ignorant son nom et prénom, si elle connaissait les vampires, du moins elle le supposait, l'immortel l'ayant côtoyé n'aurait surement jamais tenu aussi longtemps sans la dévorer s'ils n'avaient pas fait connaissance et quand un vampire fait connaissance avec une humaine c'est soit sentimental, soit pour en faire un infant, étant humaine, elle devait donc surement être au courant de leur existence. Toute cette réflexion prit vie et fin dans l'esprit de la jeune vampire en une fraction de seconde, l'avantage d'avoir un intellect bien supérieur à la normale. Elle recula un peu, regarda les différentes œuvres du musée, tout en restant près d'elle, lui faisant comprendre qu'elle se baladait seulement autour d'elle sans vouloir la laisser en plan, elle ouvrit la bouche, un moment avant de prononcer quelques mots.

Je ... hum ... je suis ici pour la même raison que je connais ce détail vois-tu ...

Elle semblait chercher ses mots, elle accordait en effet une importance cruciale à son éloquence, jugeant que les mots, les gestes, était des armes de destruction mentale, de manipulation psychique et donc à plus grande échelle, une arme de mort et de terreur mille fois plus efficace que la violence physique entrainant soit la mort, soit des blessures qui cicatriseront bien un jour chez les victimes. Elle qui marchait, dos à Jesse, en ce dirigeant vers diverses expositions, se rapprocha doucement d'elle, marchant en cercle autour de son ancienne proie, tout en restant au moins de profil, sans la regarder quand elle tourna brusquement la tête, ses crocs apparents et ses yeux pourpres luminescent tout apparents.

J'y était aussi surement que je t'ai vu entrer ici cher humaine.

Devant la réaction de surprise de Jesse qu'elle ne prit pas le temps de remarquer ou de détailler, elle avait prévu que l'humaine qui lui faisait face aurait une sorte de réaction de surprise, de peur ou toute autre sensation d'angoisse et enchaina donc machinalement selon le plan qu'elle avait élaboré, les vampire, elle y compris, aimant particulièrement les effets théâtrales, une des seules choses leur apportant un peu de plaisir et de sourire quand il s'agissait, comme tout bon vampire, de glorifier leur race, leurs frères et sœurs d'une espèce distinguée et charismatique. Ne prenant pas en compte la réaction de Jesse, se basant sur ce qu'elle avait prédit elle continua donc en détournant son regard.

Ne t'inquiète pas humaine, tu dois surement reconnaitre de quelle race je suis, toi ... qui en a côtoyé un ou une pendant des années, cette odeur qui nous caractérise te colle à la peau comme le napalm brulant sur les viet-cong pendant la guerre du golfe. Je ne vais pas te ... "manger" comme vous dites, ni même te faire de mal. Tu as ... beaucoup plus à offrir.

Elle prononça ses quatre dernier mot après s'être quasiment téléportée au yeux de Jesse, lui caressant maintenant la joue, comme le ferait un prédateur ayant attrapé sa proie mais elle ne fit rien de plus que sourire, lui lâchant le visage. Elle s'amusait à attendre une réaction de la jeune fille qui lui faisait face et entreprit de briser la glace.

Et toi jeune fille, que vient tu faire ici, en pleine nuit, seule, dans le noir, dans les relique du passé, viens tu étancher une soif de savoir comme je le pense ou bien ... chercher à combler un manque de sensations fortes ? Peut-être devrais continuer mon plan de base, me servir de toi comme repas ?

A ses mots, l'obténébration entra en action, se jouant des ombres et de l'obscurité, elle les manipula pour leur donner forme et consistance, longeant, rampant les murs comme des bras tentaculaire qui se propagerait dans toute la pièce, émanantes de Lunaera, avant de s'estomper en un instant, pour lui permettre de finir sa réplique, reprenant pendant les paroles suivantes, une apparence bien plus jeune, d'une pré-adolescente, stratagème qu'elle employa plus tôt contre Dawn, mais cette fois si juste pour le plaisir.

Ou bien simplement discuter comme de gentilles petites filles que nous sommes, à propos du passé, des civilisations anciennes, des vieilles époques ou ma race était encore chassé puis brulée dans la plus grande transparence pour le peuple ? Peut-être souhaite tu en apprendre plus dans ce musée ? L'histoire nazie et juive t’intéresse ? Ou tu préfère des cultures moins ... barbares ?

Elle exhiba un large sourire sur ce dernier mot, crocs sortis, à la fois amusée et un peu fofolle, on ne sentait pas de l'agressivité, mais plutôt une sorte de ... reconnaissance. Comme si elle la remerciait de faire partie du peu d'humains qui lui redonnait foi en l'humanité.

_________________



[TERMINE] Welcome ... to my world [Lunaera, Jesse E. Callahan] R16



Dernière édition par Lunaera Morvan le Dim 24 Nov - 21:43, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jesse E. Callahan

Jesse E. Callahan
En ville depuis le : 27/10/2013
Gouttes de sang : 120
Célébrité : Emma Stone
Je vis depuis : Bibliothèque - Musée
Je suis : Humaine
Je suis : Historienne


Trapped in the Museum

Une humaine au milieu de vampires
Lunaera & Jesse

Jesse ne s’attendait pas à avoir d’autre compagnie ce soir que les œuvres exposées derrière les vitrines. Et pourtant, elle venait de se faire surprendre par une jeune demoiselle qui semblait tout juste sortie de l’adolescence. Elle s’apparentait à ce que l’on appelait communément une femme enfant. Cette demoiselle aux cheveux clairs était survenue de nulle part. Jesse ne se rappelait pas que le directeur du musée lui avait dit qu’une autre personne était habilitée à venir après l’ouverture, d’autant plus qu’il avait déjà eu beaucoup de mal à lui permettre d’être ici à cette heure-ci.

Alors qu’elle se baladait à travers la pièce, Jesse l’observait. Quelque chose clochait chez cette jeune femme. Elle n’était pas ici juste pour admirer les œuvres. Elle avait un autre but, Jesse l’aurait juré. De plus, sa réponse était assez évasive. Dire qu’elle était ici pour les mêmes raisons qu’elle connaissait ce détail, c’était comme si elle prononçait une sorte énigme. Jesse esquissa un pas en direction de la jeune femme mais celle-ci semblait toujours faire en sorte de lui tourner le dos, cachant son visage. Elle voulut lui répondre mais la jeune blonde lui coupa la parole. Lorsqu’elle l’appela « humaine », Jesse eu un nouveau sursaut, tout en se stoppant net sur place. Elle se raidit alors que son instinct la prévenait qu’elle était en présence d’un danger, que quelque chose n’allait pas dans cette pièce, dans cette conversation. Humaine. Si cette personne l’avait appelé ainsi, alors cela voulait dire qu’elle n’en était pas une. Le cœur de Jesse commença à s’emballer sous la peur. Elle recula et butta contre une des vitrines. Jesse jeta un regard vers la seule sortie possible dans cette pièce. Si la jeune femme était ce qu’elle pensait, Jesse n’avait aucune chance de pouvoir sortir avant d’être rattrapée. D’autant plus qu’à l’instant elle était clouée sur place par la peur.

La jeune femme reprit la parole, lui confirmant appartenir à une autre espèce. Une espèce que Jesse connaissait très bien puisque sa fameuse tante en faisait partie. Des prédateurs dont les humains étaient leurs proies. Mais Jesse ne cacha pas sa surprise lorsque la demoiselle devina que non seulement elle connaissait l’existence des vampires, mais qu’elle en avait côtoyé une pendant un moment. Jesse cru un moment qu’elle avait été espionnée par cette femme et qu’elle venait de choisir le bon moment pour la piéger. Mais cette pensée disparut assez vite lorsqu’elle lui dit que l’odeur des vampires lui collait à la peau. Machinalement, Jesse regarda ses vêtements et toucha sa peau, se demandant comme c’était possible. Et, bien que la vampire lui avoua ne pas vouloir lui faire de mal ou la manger, Jesse n’en était toujours pas moins effrayée, son cœur battant à tout rompre. Et même si elle appelait au secours, le gardien de nuit arriverait bien trop tard sur place.

Jesse reporta son attention sur la créature pile au moment où celle-ci apparut juste devant elle. Jesse ne put s’empêcher d’avoir un mouvement de recul, jurant qu’elle n’avait pas été aussi proche une seconde plus tôt. Elle percuta la vitrine derrière elle et s’y raccrocha, se sentant prise au piège.

« Laissez-moi tranquille »

Balbutia-t-elle alors que la créature caressait sa joue. Elle esquissa un geste de refus en tournant sa tête, ne voulant pas sentir la peau froide de cette femme qui n’en était pas une, sur la sienne. Si Gabrielle, sa tante, lui avait bien appris une chose, c’est qu’il ne fallait pas faire confiance à ses créatures. Elles étaient charmeuses et joueuses avec leur proie. Un peu comme les chats qui jouent avec leur souris avant de les tuer.

Et tout à coup, c’était Jesse la jeune fille, perdue dans cette pièce, peut-être vouée à servir de repas à ce prédateur. Jesse ne savait pas si elle devait jouer le jeu et répondre à ses questions ou simplement tenter de s’enfuir. Elle ouvrit la bouche, tenta de prononcer quelques mots mais n’en eu pas vraiment le temps, quelque chose d’étrange se passa à ce moment. Les ombres se mouvaient sur le mur. Jesse, le regard trahissant sa peur, jeta des coups d’œil dans tous les sens, ne comprenant pas ce qui arrivait. Les ombres ressemblaient à des tentacules qui grimpaient au mur, tout autour de Jesse. Et, alors que certaines allaient dans sa direction, la jeune femme se dégagea d’un mouvement brusque, essayant de les éviter. Pourtant ce n’était que des ombres, mais elles semblaient émaner du vampire.

« Arrêtez cela, arrêtez !! »

Jesse criait presque, ayant l’impression de devenir folle. Elle prit sa tête entre ses mains et ferma les yeux, comme si ce simple geste arrêterait ces ombres, comme pour oublier un cauchemar. La jeune femme n’avait jamais été en présence d’un vampire qui était capable de faire cela.

Lorsque la créature reprit la parole, d’une voix plus douce, Jesse ouvrit les yeux. A son grand soulagement, les ombres avaient disparu. Tout avait disparu comme si cela n’était jamais arrivé. Doucement, elle baissa ses mains et se redressa, se rendant compte qu’elle s’était presque recroquevillée sur elle-même. Celle qui se tenait devant elle était à présent la jeune femme enfant du début, dégageant une impression d’innocence et de vulnérabilité. Si Jesse, eut un moment de doute, elle se reprit vite, n’oubliant pas qu’elle restait une vampire. Elle resta cependant muette alors que la créature reprenait la parole. Elle ne savait plus quoi penser. Etait-ce un nouveau stratagème ? Lui faire croire qu’elle voulait simplement parler ? Ou était-ce vrai ?

« Je suis effectivement ici pour en apprendre plus sur l’histoire, et non pas pour servir de repas. Je sais que vous, les vampires, aimer jouer avec vos proies. Si tel est le cas, dites-le qu’on en finisse. »

Jesse avait rassemblé le peu de courage qu’il lui restait pour s’adresser à l’adolescente. Si elle voulait vraiment parler d’histoire, Jesse avait besoin de savoir que c’était le cas et qu’elle ne voulait pas juste jouer comme elle venait de le faire avec ses ombres. Qui plus est, la voir arborer ses crocs n’avait rien de rassurant. Pourtant, l’air amusé du vampire n’avait pas échappée à Jesse, elle semblait être sur le point de partager des choses avec elle, mais comment en être sûre ?
Revenir en haut Aller en bas
Lunaera Morvan

Lunaera Morvan
En ville depuis le : 22/10/2013
Gouttes de sang : 459
Célébrité : Emma Watson
Crédits : Google Images / Tumblr

Est la source du mythe du Slenderman, vivant en ermite dans la forêt, elle utilise cette ruse pour éloigner les humains afin de ne pas succomber à la tentation de les manger, pas toujours avec succès.

[TERMINE] Welcome ... to my world [Lunaera, Jesse E. Callahan] Sleeping_903fea_2567187

Une des seule vidéo d'elle, n'ayant à l'époque des faits a cause de son mode de vie d'ermite, aucune connaissance de la technologie vidéo.

Elle possède, en dehors des ses capacités, des aptitudes exceptionnelles dans la psychologie ou plus précisément, la manipulation, ainsi que dans le maniement des fusils de précision et des katanas. Elle est cependant d'une faiblesse affligeante quand il s'agit de combat au corps à corps ou avec d'autres armes, préférant la fuite, domaine ou elle excelle avec l'esquive de part ses disciplines.

Je vis depuis : Aile A du Sanatorium Spencer
Je suis : Vampire
Je suis : Escort Girl au Asp Hole





Welcome ... to my world



Quand on croit en Dieu, on ne croit plus au hasard, on croit à la providence.


Lunaera, Jesse E. Callahan

Un peu décontenancée, restant sur place avec un air interrogateur, presque surprise, elle se mit à rire soudainement, pas un rire sadique ou machiavélique, un vrai rire, sincère qui lui met les larmes aux yeux. Alors qu'elle essuyait ses larmes d'un revers de pouce opposé à l’œil visé, elle s'approcha doucement de Jesse avant que cette dernière ne se rende compte qu'elle se dirigeait en fait vers une des vitrines. Contre le mur, la cage de verre renfermait une relique qui semblait être si fragile que le moindre contact aurait pu la détruire, continuant sa route, elle se retrouva marchante au mur, faisait face au verre, mais par le dessus, elle commença alors à parler, concentrée sur ce qu'elle fixait.

J't'aime bien toi. Ainsi donc tu connais notre existence, tu sais également que les .. hum .. "vampire" jouent avec leur proie. Je vais dissiper un doute. Sache que chez nous, il existe plusieurs groupes, plusieurs ... clans. Si les Anarch comme moi, te laissent 50% de chances de survie, La Camarilla elle se ferait un plaisir d'en finir avec toi s'ils apprenaient que tu connais notre existence, quand au Sabbat ... Crois moi tu ne veux pas savoir. Aussi, si j'avais voulu jouer avec toi, je ne me serais pas montrée. Libre à toi de me croire ou non mais je suis réellement intéressée par l'histoire, et les autres abrutis de ton espèce qui ne s’intéressent qu'à leur petite vie méritent bien plus de mourir que toi.

Mérite, elle venait de parler de mérite. Cette vampire avait-elle des valeurs, des principes ? Une morale ? Elle continuait de regarder ce Walther P18, un pistolet britannique avant d'en détacher les yeux et de retourner sur le plancher des vaches. Son regard, bien que celui ... d'une vampire "qui charme et joue de l'aspect psychologique", semblait sincère, mais toute cette apparence ne suffirait surement pas à Jesse, c'est ainsi qu'elle s'éloigna d'elle et craignant d'avoir déjà trop parlé, se contenta de sortir un minuscule carnet de son soutien gorge, rouge, de cuir, qui semblait très ancien mais dans un parfait état. Le tenant du pouce et de l'index dans le coin inférieur, elle le secouait légèrement devant ses yeux avant de le jeter au pieds de Jesse. Restant bien fermé pendant le vol, il atterrit un peu plus loin, avant de glisser tout en toupie jusqu'à elle. On pouvait y lire dessus une simple inscription : "104"

C'est mon journal, tu y trouvera tout ce que j'ai fait depuis une paire d'années. Je sais que pour avoir ma confiance c'est bien peu, mais tu as le choix entre jouer la sécurité et partir d'ici à toutes jambes, en prenant le risque que effectivement, je te rattrape et fasse de toi un repas. Ou bien tu ouvre ce carnet à la dernière page, pour contempler la première photographie de l'histoire de l'humanité. Tu aime l'histoire, tu devrais reconnaitre ce qu'il y a au dos.

En effet en dernière page une photographie s'y trouvait. Rendant le dessous un peu plus épais, le carnet faisant lui même une dizaine de centimètre de hauteur, on voyait dépasser de sous les pages, le carnet encore par terre, une pochette plastique renfermant un bout de photographie. Si elle décidait de prendre la deuxième option, elle pourrait y lire, écrit de la main de celui qui l'as prise, à savoir Louis Daguerre : "1838, Soleil d'automne. Ma chère Lunaera".

Elle attendait que Jesse se décide ou non, risquant des tout les cas de mourir car le risque étant présent à chaque seconde de l'existence de chaque être humain, il ne serait pas moindre (à ses yeux) si elle en rencontrait une. Et pourtant on devait admettre que Lunaera avait raison : Chacun des choix qui lui était possible, en dehors des propositions de la vampire, à savoir fuir ou rester, contenait le même taux de risque de mourir, elle semblait, par ce carnet, comme la féliciter, ou plutôt la remercier de son courage au cas ou elle accepterait.

Si tu ouvre ce carnet, tu te rends bien compte que je ne pourrais pas te laisser partir pour aller révéler au monde notre existence ? La Camarilla ferait de nous deux un bon exemple d'assassinat pour protéger la mascarade. A toi de voir, tu part tout de suite, le carnet au sol, ou tu découvre des choses que seule une vampire de 258 ans à pu assimiler, voir, vivre, étudier, apprendre et retenir.

_________________



[TERMINE] Welcome ... to my world [Lunaera, Jesse E. Callahan] R16



Dernière édition par Lunaera Morvan le Dim 24 Nov - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jesse E. Callahan

Jesse E. Callahan
En ville depuis le : 27/10/2013
Gouttes de sang : 120
Célébrité : Emma Stone
Je vis depuis : Bibliothèque - Musée
Je suis : Humaine
Je suis : Historienne


Trapped in the Museum

Une humaine au milieu de vampires
Lunaera & Jesse

Les vampires étaient vraiment des créatures étranges. Il était difficile de comprendre leurs réelles intentions. Ici encore, Jesse ne savait plus très bien quoi penser. Cette jeune femme lui avait fait une démonstration de ses pouvoirs, puis, maintenant, elle semblait être réellement prête à converser. L’historienne eut soudain le sentiment que l’éternité devait être longue pour certains vampires et elle se surprit à se demander comment, après toutes ces années, ils faisaient pour occuper leur temps. Certains devaient terriblement s’ennuyer, c’était sûr. Quoiqu’il en soit, cela ne changeait rien au fait qu’elle était coincée ici, avec cette vampire qui riait maintenant aux éclats. Jesse la dévisageait ouvertement, essayant de comprendre ce qui pouvait être drôle. Elle aurait pu penser qu’elle se moquait d’elle parce qu’elle avait eu peur des ombres, mais elle en doutait.

La jeune femme ne cessait de la fixer alors qu’elle se mettait à marcher, défiant même la gravité. A vrai dire, c’était impressionnant. La créature se tenait au dessus de la vitrine, comme si de rien n’était. Et, alors qu’elle lui expliquait qu’elle ne voulait pas la tuer, Jesse doutait toujours. Elle connaissait l’existence de la Camarilla puisque sa tante en faisait partie. Elle savait aussi qu’il existait d’autres groupes de vampires mais ne connaissait pas les détails.

Ne bougeant pas, Jesse ne quittait pas la jeune femme du regard alors que cette dernière s’éloignait d’elle, sortant un carnet de son décolleté. Jesse le suivit du regard alors qu’il arrivait à ses pieds, jeté par la vampire. Pourtant, elle ne s’abaissa pas pour le ramasser. C’était un petit carnet de cuir rouge et Jesse pouvait découvrir une écriture fine et féminine sur les pages ouvertes. Elle haussa un sourcil en direction de la créature qui ne tarda pas à lui poser un ultimatum. Soit elle prenait le risque de rester, sans savoir les réelles intentions de la vampire, soit elle s’échappait. Mais l’issue risquait d’être la même pour les deux puisque cette créature était bien capable de la rattraper en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.

Et puis, il fallait dire que la créature avait le don d’attiser la curiosité. Que représentait cette photo au dos du carnet, qu’elle était censée reconnaitre ? Jesse semblait réellement hésiter. Gabrielle était une source de savoir intarissable puisqu’elle avait traversé les civilisations. Elle donnait à Jesse un point de vue unique pour une historienne. Elle était une source sans fin, donnant des anecdotes que personne ne pourrait jamais connaître. Et voilà qu’une autre vampire lui proposait la même chose. C’était une occasion unique pour Jesse. Si elle savait qu’il fallait se méfier des vampires, elle reconnaissait aussi qu’ils avaient un vécu plus qu’intéressant.

Jesse regardait tour à tour le carnet au sol et la créature. A ce moment précis, elle se sentait spéciale. Les vampires n’avaient pas pour habitude de se livrer et de vouloir converser. Elle était privilégiée et elle commençait à en prendre conscience. Se mordillant la lèvre, Jesse, ivre de curiosité ne savait pas comment résister. Mais en même temps, fallait-il vraiment qu’elle résiste et qu’elle se détourne de ce savoir ? C’était une occasion trop tentante. Elle prenait le risque d’y perdre la vie, mais puisque de toute façon elle n’était pas sûre de pouvoir s’en sortir même en s’échappant, il fallait tenter le tout pour le tout.

Alors, doucement, Jesse s’abaissa et s’empara du livret, comme on pourrait s’emparer d’une relique. Par ce geste, elle avait choisi de rester. Elle se rendit à la dernière page et découvrit la fameuse photographie. Cette dernière représentait la jeune femme. Jesse poussa une exclamation de surprise en découvrant l’auteur de cette photo. Alors, elle releva les yeux vers cette dont elle connaissait désormais le prénom, Lunaera.

« C’est incroyable… »

Enfin, pour elle ça l’était. Jesse contempla la photo encore quelques instants avant de reporter son regard sur Lunaera de nouveau.

« Tu me permets de prendre des notes ? Elles seront personnelles, je peux te l’assurer »

Puisque cette jeune femme voulait parler, Jesse ne pouvait pas laisser passer l’occasion, il fallait qu’elle note ce qu’elle lui dise, elle ne voulait pas en perdre une miette. Bien sur, elle ne pourrait pas les publier, c’est pourquoi elle voulait que Lunaera s’assure qu’elle était sincère lorsqu’elle disait que tout resterait personnel.

Revenir en haut Aller en bas
Lunaera Morvan

Lunaera Morvan
En ville depuis le : 22/10/2013
Gouttes de sang : 459
Célébrité : Emma Watson
Crédits : Google Images / Tumblr

Est la source du mythe du Slenderman, vivant en ermite dans la forêt, elle utilise cette ruse pour éloigner les humains afin de ne pas succomber à la tentation de les manger, pas toujours avec succès.

[TERMINE] Welcome ... to my world [Lunaera, Jesse E. Callahan] Sleeping_903fea_2567187

Une des seule vidéo d'elle, n'ayant à l'époque des faits a cause de son mode de vie d'ermite, aucune connaissance de la technologie vidéo.

Elle possède, en dehors des ses capacités, des aptitudes exceptionnelles dans la psychologie ou plus précisément, la manipulation, ainsi que dans le maniement des fusils de précision et des katanas. Elle est cependant d'une faiblesse affligeante quand il s'agit de combat au corps à corps ou avec d'autres armes, préférant la fuite, domaine ou elle excelle avec l'esquive de part ses disciplines.

Je vis depuis : Aile A du Sanatorium Spencer
Je suis : Vampire
Je suis : Escort Girl au Asp Hole





Welcome ... to my world



Quand on croit en Dieu, on ne croit plus au hasard, on croit à la providence.


Lunaera, Jesse E. Callahan

Lunaera fit un geste de la main, baissant la tête et fermant les yeux, lui signifiant qu'elle pouvait prendre des notes, avant de parler, car elle se devait de préciser une chose. Si elle acceptait que Jesse prennent des notes, il était cependant hors de question qu'elle n'en apprenne trop sur Lunaera, car il n'y avait pas seulement des faits historiques, des retranscriptions de l'histoire mais aussi sa vie intime. Les textes était de différentes couleurs, tantôt écrit d'encre, parfois de sang et souvent même d'une teinte rosée tout à fait inhabituelle, peu de chance que ce soit une encre commercialisé, on pourrait croire à un pigment naturel, pourquoi pas une épice, quoi qu'il en soit, les passages se contrastait les uns au autres ce qui permit à la vampire de faire de plus amples précisions. Pourquoi ainsi différencier les différentes narration dans un journal intime ? Car elle avait l'espoir qu'un jour, elle trouverait l'amour, ou une personne s'en rapprochant qui pourrait avec elle, partager son vécu, sa vie, ses doutes et ses défauts, ses convictions et ses réussites.

Hum ... Tu es libre de prendre des notes mais je te prierais de ne pas essayer de déchiffrer le langage celtes ancien, écrit en rose, cela me concerne personnellement et je n'aimerais pas que tu sache un peu trop de moi. Pourquoi je suis si gentille ? Car t'as un cerveau et c'est de plus en plus rare. Ne crois pas que tout les vampires sont des brutes invincibles et assoiffée de sang. Tu n'as pas idée du nombre de créatures de la nuit qui meurent par suicide, en dépression de leur nouvelle "non-vie" forcée à boire du sang humain pour survivre tout en essayant de retrouver une routine habituelle pour le commun des mortels.

La jeune adolescente venait de poser un arguments de poids, était-ce l'esprit qui déterminait l'état vampirique, ou bien l'inverse ? Tout les vampires étaient-ils forcément mauvais ? Elle la mis en garde cependant, le taux de vampire aimable, voire triste de leur condition étaient bien inférieurs à la majorité, car ceux les ayant transformés ayant fait ça souvent, beaucoup plus souvent dans l'espoir de combler un manque affectif, émotionnel, que dans le seul but de s'amuser. En effet, pas mal d'éternel trouvaient ça amusant de bouleverser des vies humaines pour en faire des êtres semblables à eux, pure sadisme pour certains, un simple passe-temps pour d'autres, celle qui était toute de noire et de dentelles vêtue venait de lui expliquait. Alors qu'elle finit son petit discours sur la moralité des vampire, elle laissa Jesse à sa réflexion, se demandant si elle l'avait écouté ou non. Elle s'approcha d'elle, alors que Jesse prenait des notes et créa un épais, dense et ténébreux nuage noir autour d'eux. Quelqu'un d'extérieur à la scène ne verrait rien, ni n'entendrait à travers cette brume qui se fondait parfaitement dans l'obscurité du musée mais toutes les deux, assez proche maintenant, étaient isolée du reste du monde. Jesse, apparemment absorbée dans ses notes, ne semblait pas avoir remarqué qu'une sorte de cocon venait de les entourer. La vampire, à deux mètres de l'humaine ouvrit de nouveau la bouche.

Ce que tu vois autour de nous est une de nos capacités. Personne ne peut ni nous voir ou nous entendre, si nous étions en plein jour, et je crois que tu sais que le soleil nous est fatal, je serais en parfaite sécurité, excepté le fait que la population verrait un énorme nuage noir au milieu de la ville. C'est très pratique pour avoir un peu d'intimité alors comme maintenant, je te considère un peu comme ma protégée, n'y voit rien de dégradant, je suis juste plus vieille, j'aimerais que tu n'hésite pas à faire appel à moi en cas de problème. Une curiosité, une envie d'apprendre, de connaitre, un tel altruisme est devenu si rare, que je veux te préserver. Et qui sait, peut-être un jour je te proposerai de rejoindre notre grande famille pour vivre à mes cotés l'histoire de cette planète ? Mais nous en reparlerons plus tard si tu le veux bien. Pour l'heure, il est temps de quitter le musée, ou du moins, la partie accessible au public, j'ai quelque chose à te montrer.

Elle attendait une réponse de la part de Jesse. Allait-elle la suivre dans une partie secrète du musée ou resterait-elle là, à continuer de discuter avec la vampire ? Allait-elle rentrer chez elle et retrouver momentanément jusqu'à leur prochaine rencontre une vie normale ? Lunaera la mis en garde : Si d'autres vampires venait à la côtoyer, ils sentirait que Jesse eut été en contact avec elle. Et puis, pour en revenir au choix de rester ici ou non, elle argumenta en lui disant qu'elles auraient tout le temps de parler sur le chemin.

_________________



[TERMINE] Welcome ... to my world [Lunaera, Jesse E. Callahan] R16



Dernière édition par Lunaera Morvan le Dim 24 Nov - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jesse E. Callahan

Jesse E. Callahan
En ville depuis le : 27/10/2013
Gouttes de sang : 120
Célébrité : Emma Stone
Je vis depuis : Bibliothèque - Musée
Je suis : Humaine
Je suis : Historienne


Trapped in the Museum

Une humaine au milieu de vampires
Lunaera & Jesse

Bien qu’elle se trouvait dans un musée en plein milieu de la nuit avec un vampire pour seule compagnie, Jesse s’était calmée et ne ressentait plus cette peur qui l’avait envahit en découvrant que Lunaera était une vampire. Cette dernière avait était assez convaincante pour que l’historienne lui fasse un minimum confiance. Une confiance qui était à double sens puisque la créature lui permettait de prendre des notes. Cependant, Jesse ne devait pas essayer de déchiffrer certaines parties du carnet car elles étaient trop personnelles. La jeune femme était curieuse de nature mais elle savait respecter ce qui était privé, même s’il s’agissait de vampire.

Les dires de Lunaera rejoignirent les pensées de Jesse en confirmant que certaines créatures de la nuit pouvaient mourir à cause de leur nouvelle condition. L’historienne tenait tellement à sa vie d’humaine qu’elle pouvait très bien imaginer ceux qui ne supportaient pas de se nourrir exclusivement de sang humain et d’être condamner à ne plus jamais revoir le soleil. Si Jesse était intéressée par l’histoire, cela ne l’empêcha pas de prendre des notes aussi sur la condition de vampire. C’est pourquoi elle avait écouté attentivement chaque parole que la créature avait prononcée. Absorbée dans ses notes, la jeune femme ne découvrit pas tout de suite qu’un épais nuage de fumée venait de se former autour d’elle. Elle en prit conscience seulement lorsqu’elle vit une ombre obscurcir son carnet alors qu’elle notait les derniers mots de Lunaera reprit la parole. Jesse eut un sursaut, plus de surprise que de peur, en voyant qu’autour d’elle, tout était noir. Pourtant, il restait un peu de clarté pour qu’elle puisse continuer à écrire.

Jesse se détacha de son carnet pour observer plus intensément ce fameux nuage. Alors que Lunaera lui expliquait que personne ne pouvait ni les voir, ni les entendre, Jesse s’approcha de la fumée et tendit une main vers cette dernière. Comme la sensation était étrange ! Décidément ces vampires étaient vraiment surprenants ! Elle se tourna à nouveau vers la créature qui venait de lui offrir sa protection.

« J’en suis honorée… »

A vrai dire, Jesse savait que c’était inestimable. Elle avait sa tante qui la protégeait, mais elle ne l’avait vu que très peu de fois. Mais qu’un autre vampire lui propose se service était tout à fait étonnant et franchement flatteur. Jesse ne s’était jamais sentie comme une personne spéciale. Elle s’intéressait juste aux origines du monde, à ce que l’humain avait pu traverser au fil du temps. Elle était curieuse et cultivée, mais elle était aussi une jeune femme tout à fait banale.

Cette fois, l’historienne n’hésita pas longtemps avant d’accepter la proposition de la vampire. Tout ce qui se passerait ce soir sortirait de l’ordinaire. Elle ne pouvait même pas imaginer que le musée recelait des pièces secrètes.

« Où veux-tu m’emmener ? Quelle est la période qui t’as le plus marqué dans ton existence ? »

Jesse posa encore quelques autres questions en chemin, à savoir comment elle appréhendait sa vie dans ce nouveau siècle, face aux nouvelles technologies, ce qu’elle avait préféré dans le passé, et où elle avait voyagé.
Revenir en haut Aller en bas
Lunaera Morvan

Lunaera Morvan
En ville depuis le : 22/10/2013
Gouttes de sang : 459
Célébrité : Emma Watson
Crédits : Google Images / Tumblr

Est la source du mythe du Slenderman, vivant en ermite dans la forêt, elle utilise cette ruse pour éloigner les humains afin de ne pas succomber à la tentation de les manger, pas toujours avec succès.

[TERMINE] Welcome ... to my world [Lunaera, Jesse E. Callahan] Sleeping_903fea_2567187

Une des seule vidéo d'elle, n'ayant à l'époque des faits a cause de son mode de vie d'ermite, aucune connaissance de la technologie vidéo.

Elle possède, en dehors des ses capacités, des aptitudes exceptionnelles dans la psychologie ou plus précisément, la manipulation, ainsi que dans le maniement des fusils de précision et des katanas. Elle est cependant d'une faiblesse affligeante quand il s'agit de combat au corps à corps ou avec d'autres armes, préférant la fuite, domaine ou elle excelle avec l'esquive de part ses disciplines.

Je vis depuis : Aile A du Sanatorium Spencer
Je suis : Vampire
Je suis : Escort Girl au Asp Hole





Welcome ... to my world



Quand on croit en Dieu, on ne croit plus au hasard, on croit à la providence.


Lunaera, Jesse E. Callahan

Jesse et Lunaera, protégée par ce nuage noir, invisible par l’obscurité de base du musée la nuit, elles se dirigent lentement vers la salle aux avions. L'architecte avait surement pensé que les gens seraient trop occupés à regarder vers le ciel pour penser à de nouveaux chemins sous terre. Elles longeait les murs, Lunaera marchait lentement, avec grâce, avec un léger roulement des fesses, Jesse pouvait voir le mur, le nuage noir semblait conserver sa forme, laissant passer ce que Lunaera souhaitait

Et ben, on peut dire que t'es pas en rade de question toi ! Je vais t'emmener dans une pièce qui contient des choses que tu n'aurais jamais pu voir ou su dans toute ta vie. L'Ordre Noir des Nazi, la passion d'Hitler pour la magie noire ...

Elle continuaient de marcher, se dirigeant vers un dédale sinueux de couloir et une fois arrivée dans la salles au avions, une simple porte, que personne ne remarquait jamais, elle semblait condamnée, verrouillée, on ne la voit pas si on ne connait pas son existence, on la croirait vivante, avec le désir de se cacher mais ... ce n'est qu'une porte, juste à coté d'un placard, une porte en bois de sapin, sombre et intact, même la poussière semble ne pas l'approcher, on ne sens ni courant d'air sous le dessous, ni bruit à l'intérieur, comme si le néant régnant en ces lieux que protège ce simple panneaux de bois et de métal. Lunaera ouvrit la porte, suivie par Jesse qui n'eut d'autre choix, son obténébration rendant impossible, si elle le souhaitait, et c'était le cas, le franchissement de cette barrières, quel que soit le coté désiré. Alors qu'elles progressaient dans un long tunnel, précédé par un escalier de colimaçon en pierre descendant à plus d'une dizaine de mètres.

La période qui m'as le plus marquée ? Tu as de sacrés questions, dure d'y répondre, je crois que je dirais ... oui, sans hésitation, la seconde guerre mondiale. Je l'ai vécu en tant que tireuse de précision dans l'Armée Rouge. Je me débrouille pas mal d'ailleurs mais dur de faire équipe seule. Pas le choix. Peut pas mourir, tout ça ....

Elle commençait à employer de courtes phrases, saccadée, comme si le fait de parler n'était plus une priorité. La "bulle" qui les entourait commençait à bourdonner, elle la rendit moins opaque, on pouvait y voir à travers, pourquoi faire cela ? Elle qui s'était aménagée une petite fenêtre de vision devant elle ? Jesse, si jamais elle se serait posée la question, eu vite la réponse. Elle s'arreta d'un coup sec, net, Jesse se percuta à elle, alors qu'elle regardait le tunnel de pierre.

Jesse ... ne ... bouge pas ... la tête. Écoute moi attentivement.

Elle parlait doucement, calmement.

Tu va respirer calmement, et tout faire en silence, quoi qu'il arrive, tu garde tes yeux sur mon dos, mes jambes si tu veux mais sur moi. Ce n'est peut-être qu'une légende, peut-être que tout ceci n'est rien d'autre que ce que cela semble être mais je ne veux prendre aucun risque. Je vais intensifier notre protection, il y a deux possibilités.

Elle semblait pas inquiète mais très sérieuse, elle s'était figée, Jesse pouvait la voir ne pas bouger d'un pouce. De quoi parlait-elle ? Une menace ? Pourquoi évoquait-elle la possibilité que ce ne soit rien ? Une vampire devrait être sure de ce qu'elle fait, de ce qu'elle sait, surtout si comme Lunaera, on suppose que sa soif de voyage et de savoir mélangé ne peut être que bénéfique.

Soit il ne se passera rien, nous serons à nouveau plongé dans un noir total mais en parfait sécurité, soit tu entendra des cris et au final, nous seront quand même protégés mais ça prendra un peu plus de temps. Écoute moi bien, ne me quitte pas des yeux. Il y a deux statues dans ton dos. J'ai voulu les ignorer mais je ne peux pas. Il existe un mythe, une légende urbaine, nous n'avons aucune preuve mais je préfère rester méfiante. Nous avons deux statues d'anges qui nous regardent, je vais rendre notre protection plus solide. Prépare toi à peut-être entendre un cri inhumain. Trois ... Deux ... Un ...

Le nuage épais autour d'eaux devenait en un instant beaucoup plus sombre, noir, rien ne s'était passé, Lunaera avait eu tort, ou peut-être pas, on ne le saura jamais car l'Obténébration offre une diminution relative des sons, elle n'est i très définie, ni très exacte. Elle continuèrent leur progression et dissipa ses ténèbres. Elles se trouvait face à une double porte épaisse, qui ne demandait qu'à être franchie. Lunaera poussa les portes et sous leurs yeux, baignées dans une lumière infinies venant des milliers de bougies qui était au murs, les chandelier du plafond, une bibliothèque immense, sur le péron d'où elles se tenaient, elle pouvait admirer en contrebas toute la grandeur de celle salle qui semblait ne pas finir, voyant légèrement le dessus des travées, elles même faisant jusqu’à trois mètres de haut. Elles descendirent les escaliers, longuement pour arriver dans le couloir principal, l'odeur de vieux livres, de poussières, d'ancienneté était omniprésente et on aurait pu croire que personne n'était jamais venu ici depuis des années.

Bienvenue ... Dans la bibliothèque de la nuit ! Prends ça.

Elle lui jetta une paire de gants chirurgicaux, le genre qu'elle se baladait toujours avec des fois qu'elle devrait prendre, dans cette bibliothèque ou ailleurs, des choses qui la répugnait, ayant une extrême abjuration de la saleté.

Prends ça, tes doigts, l'acidité de ta peau pourrait réduire en miettes les archives qui se trouvent ici, surtout ne ...

Elle s’arrêta dans sa phrase, tandis que Jesse semblait ne plus l'entendre. Avait-elle baissé progressivement le volume de sa voix ou bien l'humaine était-elle trop contente de voir ainsi ce sanctuaire s'ouvrir à son cerveau quoi qu'il en soit, elle fronça les sourcils en voyant au loin que des empreintes de pas dans la poussières se trouvaient là alors qu'aucune des deux n'avait encore exploré cette partie de la zone.

Hum ... Pars devant, je te rejoins.

_________________



[TERMINE] Welcome ... to my world [Lunaera, Jesse E. Callahan] R16

Revenir en haut Aller en bas
Jesse E. Callahan

Jesse E. Callahan
En ville depuis le : 27/10/2013
Gouttes de sang : 120
Célébrité : Emma Stone
Je vis depuis : Bibliothèque - Musée
Je suis : Humaine
Je suis : Historienne


Trapped in the Museum

Une humaine au milieu de vampires
Lunaera & Jesse

Bien qu’il y ait toujours un risque, Jesse ne regrettait pas d’avoir accepté de rester. Lunaera la guida à travers le musée, comme si elle le connaissait par cœur. Toujours entourées par le nuage de fumée, elles arrivèrent bientôt dans la salle aux avions. Jesse était déjà venue ici mais, comme la plupart des gens, elle n’avait jamais remarqué cette porte vers laquelle la vampire était en train de se diriger.

Une fois la porte franchie, Jesse suivit l’adolescente dans l’escalier en colimaçon qui s’offrait à elles. Elle avait l’impression d’être dans un film type Indiana Jones où elle faisait la découverte de passages secrets qui la mèneraient vers des trésors enfouis depuis des siècles. Il fallait reconnaitre que la situation était assez excitante, surtout pour une historienne curieuse et avide d’en apprendre toujours plus. D’ailleurs, Jesse prenait toujours des notes sur les confidences de Lunaera. Son époque préférée était donc la seconde guerre mondiale. Elle écoutait son anecdote avec surprise alors qu’elle lui disait qu’elle avait fait partie de l’Armée rouge. Décidément, elle allait de surprise en surprise. Et, alors qu’elle avait le nez plongé sur son carnet, Jesse percuta la vampire lorsque celle-ci s’arrêta brusquement.

« Que se passe-t-il ? »

Dit-elle dans un murmure alors que Lunaera lui disait de ne surtout pas bouger la tête. Jesse fronça les sourcils, ne comprenant pas ce qu’il se passait. Et, bien que l’adolescente parla avec un ton calme et doux, la situation avait quelque chose d’alarmante. Il n’en fallait pas plus pour que Jesse commence à s’inquiéter. Lunaera lui expliqua alors que dans leur dos, se tenaient deux statues d’anges. Jusque là, rien de bien extravagant. Puis la vampire commença à parler d’une légende et lui expliqua ce qu’il pouvait arriver.

Etant passionnée d’histoire depuis son plus jeune âge, Jesse connaissait beaucoup de légendes. Elles allaient souvent de pair avec les différentes époques. A l’université, elle avait étudié la mythologie grecque mais aussi les croyances du peuple au Moyen-âge et même plus tard, à la Renaissance. Mais le plus souvent, ces légendes étaient fondées sur des incompréhensions ou de l’ignorance du peuple. A vrai dire, elles n’étaient jamais réellement fondées. Mais cette histoire d’ange, Jesse ne la connaissait pas. Néanmoins, elle obéit à Lunaera et ne la quitta pas des yeux. Jesse ne sut pas s’il s’était passé quelque chose ou non. Elle sentait que le nuage autour d’elles s’était intensifié et qu’il les protégeait. Elles arrivèrent bientôt devant une double porte qu’elles ne tardèrent pas à franchir.

« Tu peux m’en dire plus sur cette légende des anges ? »

Jesse n’en dit pas plus. Elle venait d’atterrir dans une pièce illuminée par des milliers de bougies. C’était époustouflant et magnifique à la fois. En observant plus précisément, Jesse se rendit compte qu’elles venaient d’arriver dans une immense bibliothèque. Elle poussa une exclamation d’admiration alors que Lunaera lui tendait des gants en plastique. Jesse les enfila alors qu’elle ne cessait de regarder à droite et à gauche. L’historienne n’attendit pas que l’adolescente prenne les devants. A vrai dire, à voir ces milliers de livres, elle se disait que toute une vie ne suffirait pas pour tous les lire. Cette pièce était une mine d’or. Jesse descendit les escaliers, n’écoutant plus les paroles de Lunaera. Elle se dirigea vers une première étagère et s’empara d’un livre, qu’elle choisit au hasard. Elle passa une main dessus pour enlever la poussière puis l’ouvrit délicatement. Les écrits étaient en latin. Si Jesse l’avait étudié dans sa jeunesse, elle n’était malheureusement pas capable de le lire facilement. Elle avait toujours besoin de temps pour pouvoir le traduire.

« Lunaera, cet endroit est incroyable ! As-tu déjà lu ce livre ? »

Jesse releva la tête alors qu’elle s’adressait à la créature. Mais cette dernière avait disparu.

« Lunaera ? »

Répéta-t-elle en regardant autour d’elle. Où était passée la vampire ? Etait-elle en train de parcourir les allées de la bibliothèque ?

Revenir en haut Aller en bas
Lunaera Morvan

Lunaera Morvan
En ville depuis le : 22/10/2013
Gouttes de sang : 459
Célébrité : Emma Watson
Crédits : Google Images / Tumblr

Est la source du mythe du Slenderman, vivant en ermite dans la forêt, elle utilise cette ruse pour éloigner les humains afin de ne pas succomber à la tentation de les manger, pas toujours avec succès.

[TERMINE] Welcome ... to my world [Lunaera, Jesse E. Callahan] Sleeping_903fea_2567187

Une des seule vidéo d'elle, n'ayant à l'époque des faits a cause de son mode de vie d'ermite, aucune connaissance de la technologie vidéo.

Elle possède, en dehors des ses capacités, des aptitudes exceptionnelles dans la psychologie ou plus précisément, la manipulation, ainsi que dans le maniement des fusils de précision et des katanas. Elle est cependant d'une faiblesse affligeante quand il s'agit de combat au corps à corps ou avec d'autres armes, préférant la fuite, domaine ou elle excelle avec l'esquive de part ses disciplines.

Je vis depuis : Aile A du Sanatorium Spencer
Je suis : Vampire
Je suis : Escort Girl au Asp Hole





Welcome ... to my world



Quand on croit en Dieu, on ne croit plus au hasard, on croit à la providence.


Lunaera, Jesse E. Callahan

Lunaera était stressée, limite anxieuse, elle était en sécurité dans la bibliothèque cachée mais en sécurité relative. Si les légendes et la noirceur du long couloir n'était qu'un mauvais souvenir, il y avait de fortes chances que quelqu'un d'autres soit en ces lieux, et elle n'aimait pas ça. Elle explora d'un pas léger les allées de la bibliothèque, maintenant le dialogue pour ne pas inquiéter son hôte.

Les anges, une vieille légende urbaine. Encore une fois nous n'avons aucune preuve mais je sais mieux que personne en tant que Slenderman, sachant que la totalité ou presque du monde pense que j'ai été crée sur Internet, qu'il faut toujours se méfier des légendes. Les anges pleureurs, ce serait des statues qui bougent uniquement quand tu ne les regarde pas. Se cachant les yeux pour pas qu'un de leur semblable ne les regarde, et les condamne à une vie d'immobilité. Elles arrivent dans ton dos, ou dans le noir, pour te briser la nuque. On raconte aussi que chaque représentation d'un ange, qu'elle soit sur papier, ou sur écran, représente l'ange en lui même, et que donc, si tu le regarde dans les yeux, cet ange pleureur prendra vie dans ton esprit, par la représentation que tu t'en fait, te transformant toi même en l'une de ces statues.

Elle parlait fort mais pas en hurlant, étant éloignée de Jesse, elle eut un frisson en y pensant. elle n'aimait vraiment pas ce genre de légendes dont on ne pouvait certifier l'existence ou non. Elle examina la pièce mais après plusieurs investigations et plusieurs minutes de réflexion, jugea que son visiteur mystère n'était plus là. Elle se rapprocha de Jesse, ne s’encombrant pas d'une quelconque lenteur, parcourant dans un nuage de poussière qui se soulevait derrière elle la distance qui la séparait d'elle pour arriver derrière elle, sans lui faire peur, ne dissimulant pas le bruit de ses pas. Elle lui montra quelques livres qui semblaient plus intéressant que les autres. Elle regardait celui que Jesse lui montrait, le prit entre ses mains et lui répondit calmement qu'elle l'avait lu il y a bien longtemps de cela.

Tu sais par rapport à la Seconde Guerre Mondiale, ne va pas croire que c'est la guerre en elle même que j'ai appréciée, loin de là. C'est même une des pires époque de ma vie, comme chacune des guerre mais j'y ai découvert certaines choses qui ont fait qu'aujourd'hui, je n'agit pas comme beaucoup de mes semblables. J'y ai vu des humains qui défendaient des valeurs semblables aux miennes, d'autres qui pendant les affres des combats, s'inquiétait de leur planète, leur famille. La guerre, quand on est vampire, est à la fois la plus belle et la pire des choses. On y voit la flamme humaine de l'espoir et la noirceur de l'âme...

Elle parlait avec beaucoup de profondeur, de sérieux, si Jesse ne la connaissait que depuis quelques heures cependant, elle apprendrait vite à reconnaitre ces rares moments. Elle monta à la mezzanine, qui entourait la bibliothèque, pour atteindre un rayon pas particulièrement caché mais où l’accès se fait assez retord. Elle grimpa à la verticale pour atteindre la dernière étagère, à plusieurs mètres de hauteur et se baissa pour y prendre un livre bien particulier. Il semblait solide, robuste, tout de cuir recouvert et possédant des pages de papiers épais, on aurait pu croire que prendre des précautions auraient été inutile, à tort. Alors qu'elle apercevait dans les yeux de Jesse, la joie d'une enfant ayant son Noël en avance, elle venait apporter la cerise sur le gâteau. Cette bibliothèque, bien que faisait partie du sous sol d'un musée dédié à la Shoah, regorgeait bien plus d'informations que des ouvrages destinés à l'époque Hitlérienne. Elle sortait de ce rayon, cette allée contenant des informations plus diverses, comme une sorte de "reste" de la salle, où l'on entreposait tout ce qui n'y avait pas sa place. Elle rejoignit Jesse qui semblait en pleine lecture, et lui donnait un ouvrage qu'elle connaissait quasiment par cœur.

Jesse ... Tu devrais lire ce bouquin.

Restant un peu mystérieuse, elle lui tendait la reliure de cuir brun, modestement titré "Égypte : Révolution d'un Empire ou reste d'un passé glorieux".

J'espère que tu es bien accrochée, quand tu verra que les pyramides sont loins de servir de tombeaux ...

_________________



[TERMINE] Welcome ... to my world [Lunaera, Jesse E. Callahan] R16

Revenir en haut Aller en bas
Jesse E. Callahan

Jesse E. Callahan
En ville depuis le : 27/10/2013
Gouttes de sang : 120
Célébrité : Emma Stone
Je vis depuis : Bibliothèque - Musée
Je suis : Humaine
Je suis : Historienne


Trapped in the Museum

Une humaine au milieu de vampires
Lunaera & Jesse

Livre en main, Jesse cherchait Lunaera du regard. Cette dernière lui expliqua alors la légende des anges pleureurs et la jeune femme put situer la vampire par sa voix. Elle se trouvait quelque part sur sa gauche, sûrement en train de déambuler à travers les allées de la bibliothèque. Jesse écouta attentivement cette légende qui lui était inconnue. Un frisson la parcourut alors que Lunaera narrait le fait que chaque représentation d’un ange représentait l’ange en lui-même. Jesse en avait vu des centaines si l’on comptait les statues qu’elle avait déjà vues, les peintures, les gravures, ou simplement les dessins d’anges dans les livres.

La jeune historienne se retourna en entendant les bruits de pas provenir de derrière son dos. Lunaera apparut alors à une vitesse surhumaine devant ses yeux, soulevant un nuage de poussière. Jesse plissa les yeux en toussotant et en faisant un geste de la main pour évacuer la poussière qui était juste devant son visage. Elle fixa l’adolescente qui lui parlait à nouveau de la seconde guerre mondiale. Jesse acquiesça d’un signe de la tête, montrant qu’elle était tout à fait attentive aux confidences de la créature. Bien qu’elle ait un livre entre ses mains, elle sortit son carnet et prit de nouveau des notes. Ce n’était peut-être que le ressenti du vampire mais Jesse ne voulait rien manquer et par-dessus tout, elle ne voulait rien oublier, c’est pourquoi elle notait tout. Et puis, pour elle, tout était intéressant, même la plus petite des anecdotes.

La jeune femme reposa le livre qu’elle avait prit un peu plus tôt et suivit Lunaera du regard alors que celle-ci était désormais sur la mezzanine. Jesse en profita pour visiter une autre allée. Il y avait tellement de livres qu’elle ne savait plus où donner de la tête. Elle lisait les titres sur la reliure sans savoir lequel choisir. Mais l’historienne n’eut pas à hésiter longtemps car la vampire était de retour avec un livre entre ses mains. Ce livre était différent des autres de part sa matière et sa taille. Jesse le prit délicatement entre ses mains, soufflant dessus pour enlever le plus gros de la poussière. Le titre lui apparut alors "Égypte : Révolution d'un Empire ou reste d'un passé glorieux".

« Une de mes périodes préférées… »

Lunaera l’avait-elle lu dans son esprit ou simplement deviné ? Parmi toutes les époques et les civilisations, il y en avait une qui sortait du lot pour la jeune femme. C’était sans hésitation l’Egypte Antique. Ils avaient développés un système d’écriture indépendant, ils étaient la source de l’écriture. Jesse se souvenait de sa visite au British Museum de Londres où était exposée la pierre de Rosette. Cette dernière représentait trois écritures différentes qui permettaient de déchiffrer les hiéroglyphes. Elle aimait aussi terriblement l’histoire de Cléopatre et de ses amours avec César ou Marc-Antoine. Lunaera venait de lui faire un cadeau inestimable.

« Comment ça ? Que veux-tu dire par là ? »

Jesse fronçait les sourcils face à la remarque de l’adolescente. Les pyramides étaient effectivement connues pour être les tombeaux des pharaons. Pendant ses recherches, Jesse se souvenait être tombée sur des théories assez spéciales et loufoques. En effet, certaines personnes pensaient que les pyramides étaient des vaisseaux spatiaux ou encore le repère d’aliens. Jesse se souvenait avoir bien ri en lisant ses histoires. Qui plus est, il y avait toujours un certain mystère entourant la construction des pyramides. Comment cette civilisation avait-elle pu construire des monuments aussi grands et aussi parfaitement ? Et voilà que Lunaera lui présentait un livre révélant que les pyramides n’étaient pas que des tombeaux. La vampire avait fortement piqué la curiosité de la jeune femme. Et Jesse avait envie d’en savoir plus et attendait impatiemment que Lunaera lui réponde.

Revenir en haut Aller en bas
Lunaera Morvan

Lunaera Morvan
En ville depuis le : 22/10/2013
Gouttes de sang : 459
Célébrité : Emma Watson
Crédits : Google Images / Tumblr

Est la source du mythe du Slenderman, vivant en ermite dans la forêt, elle utilise cette ruse pour éloigner les humains afin de ne pas succomber à la tentation de les manger, pas toujours avec succès.

[TERMINE] Welcome ... to my world [Lunaera, Jesse E. Callahan] Sleeping_903fea_2567187

Une des seule vidéo d'elle, n'ayant à l'époque des faits a cause de son mode de vie d'ermite, aucune connaissance de la technologie vidéo.

Elle possède, en dehors des ses capacités, des aptitudes exceptionnelles dans la psychologie ou plus précisément, la manipulation, ainsi que dans le maniement des fusils de précision et des katanas. Elle est cependant d'une faiblesse affligeante quand il s'agit de combat au corps à corps ou avec d'autres armes, préférant la fuite, domaine ou elle excelle avec l'esquive de part ses disciplines.

Je vis depuis : Aile A du Sanatorium Spencer
Je suis : Vampire
Je suis : Escort Girl au Asp Hole





Welcome ... to my world



Quand on croit en Dieu, on ne croit plus au hasard, on croit à la providence.


Lunaera, Jesse E. Callahan

Lunaera lui fit signe de la suivre, elle arrivèrent au milieu de l'immense bibliothèque, ou se trouvait une immense table ainsi que des chaises d'époques, le tout étonnement confortable. Elle alluma à l'aide d'allumette les bougies se trouvant dans des cloches de verre, et lui prit le livre des mains. Alors qu'elle l'ouvrait devant elle, elle farfouilla les pages, les tournant à grande vitesse avant de se stopper nette sur une page représentant une série de chiffre. On pouvait y lire une durée de construction de 20 ans, à raison de 12 heures de travail par jour sans congés pour un total de 2 millions de blocs. Griffonné plus bas, Lunaera lui signalait qu'elle avait fait le calcul : cela représentait un bloc extrait, taillé, hissé et ajusté toutes les 2 minutes et demi. Elle lui expliqua également que les bâtisseur ne connaissait ni la roue, ni le fer ni l'acier et que cela fut construit avec un burin de cuivre et une boule de pierre et des cordes de chanvre. C'était le premier indice, elle avait tant à lui montrer, elle parcourait les pages, sans réellement lui expliquer, juste pour lui montrer l'ampleur de ses recherches.

Que cela parle de l’exactitude de l'orientation vers le Nord, dix fois supérieur à notre précision moderne, le fait que les pyramides ne possèdent pas quatre faces mais huit, visibles seulement aux équinoxes et au solstices, ou encore quand elle lui montra hâtivement le fait qu'il avait indirectement réussi à calculer la vitesse de la lumière en passant par le pyramidion, mesurant exactement un mètre, alors que la mesure métrique ne fut crée que des siècles plus tard, elle n'arrivait pas à se calmer dans l'avancée de ses explications. Elle tentait à chaque fois de rajouter l'effet dramatique, de surenchérir sur ces aberrations que l'égyptologie tentait de leur faire avaler. Bref, elle lui montra photos, des schémas, le tout pour finir par refermer le livre et la regarder dans les yeux.

Ma chère, tu n'as pas idée de ce que l'immortalité, l'absence du besoin de dormir, nos capacités nous permettent de faire, de savoir quand nous mettons de coté le gros désavantages de devoir se nourrir de votre sang. J'ai vu tes yeux en voyant cet ouvrage griffonné, gribouillé mais .. ne t'inquiète pas, je connais bien l'auteur de ce livre et il ne m'en voudra pas.

Lunaera mit le livre sur le dos, pour lui montrer la quatrième de couverture, où le nom de l'écrivain s'y trouvait, sur ce livre écrit il y a plus de 10 ans : Laurena Varmon. Elle lui laissa le temps de réfléchir, n'attendant pas qu'elle lui réponde, l'avant vu prendre des notes, elle profita que Jesse eut le nez dans son carnet pour embarquer le livre sous son bras. Elle se dirigea vers la partie sombre de la bibliothèque, après avoir passé une alcôve qui semblait murée, qui en réalité se jouait d'ombre et d’illusion d'optique avec les reflets des bougies. En parlant de bougies, elle éteignit celles qui lui avait servi à lire rapidement l'ouvrage alors que Jesse la suivait, en direction de ce couloir caché, qui donnait sur une échelle. Échelle qui après une dizaine de mètres, les faisait ressortir dans un des coins les plus abandonné et isolés de Los Angeles.

Jesse, tu as le choix entre retourner à ta vie normale, ou bien me suivre, pour apprendre ce qu'il y a à savoir sur le mystères de ces civilisations.

Elle lui proposait une alternative de choix. On se doutait que voyager avec un vampire, surtout quand cela implique des recherches approfondies, qui viennent d'un autre pays, d'un autre continent, ne se limiterait pas à la simple exploration du quartier, cependant ... Jesse aurait pu être intriguée par le fait qu'elle ai précisé "ces" civilisations, tout en tapotant du doigt l'unique dessins présents sur la couverture : une pyramide tout ce qu'il y a de plus banales.

Si tu me suis, tu oubliera, de gré ou de force, la routine que tu connait actuellement, cela t’emmènera bien plus loin que cette ville, ce pays, où même ce continent. Tu te sens réellement prête ? A quitter famille, boulot et tout ce que tu connais pour parcourir le monde ? Avec une vampire ? Qui tue tes semblables ? Qui ne voyage que la nuit ? Te sens tu prête à être impliquée dans une guerre que les vampires et les autres se font depuis des millénaires ? Le choix est lourd je le sais.

Nulle ne sait ce que Jesse pensait, avait pensé ou penserait de tout ce que Lunaera lui avait dit du fin fond de cette salle jusqu'à ce couloir invisible au yeux de la population locale, quoi qu'il en soit, elle lui tendait la main, enfin métaphoriquement, et attendait une réponse.

_________________



[TERMINE] Welcome ... to my world [Lunaera, Jesse E. Callahan] R16

Revenir en haut Aller en bas
Jesse E. Callahan

Jesse E. Callahan
En ville depuis le : 27/10/2013
Gouttes de sang : 120
Célébrité : Emma Stone
Je vis depuis : Bibliothèque - Musée
Je suis : Humaine
Je suis : Historienne


Trapped in the Museum

Une humaine au milieu de vampires
Lunaera & Jesse

Et voilà qu’elles entraient dans le vif du sujet. Le mystère des fameuses pyramides d’Egypte. Assise à la petite table, Jesse fixait tour à tour Lunaera et le livre, les yeux plissés, penchée sur la table, avide d’en savoir plus. L’adolescente tournait les pages du bouquin à une vitesse hallucinante, si bien que Jesse ne pouvait pas suivre. L’historienne se pencha un peu plus sur le livre alors que Lunaera s’était stoppée sur une page. Il y avait des notes en bas de page écrites à la main. La jolie rousse écouta attentivement les dires de la vampire, buvant littéralement ses paroles.

Sauf que Lunaera commença à parler des techniques anciennes des égyptiens, des anachronismes entre le mètre et la mesure métrique qui n’existait pas à l’époque. Elle poursuivit par d’autres détails sur la disposition des pyramides, de ses huit faces et bien d’autres choses encore. Jesse était très intéressée mais l’adolescente allait tellement vite, parlait avec un tel entrain et engouement que Jesse eut rapidement du mal à suivre. Si elle avait voulu prendre des notes, cela aurait été impossible.

« J’ai du mal à suivre Lunaera, j’ai du mal à comprendre où tu veux en venir…. »

Elle n’avait pas le temps d’analyser que la créature enchainait sur quelque chose. A vrai dire, c’était frustrant pour Jesse. Elle se sentait lente et incapable de pouvoir tout comprendre. La jeune femme poussa un soupir en se mordillant la lèvre puis porta son regard sur le nom de l’auteur du livre. Elle n’eut pas de mal à reconnaitre l’anagramme. Elle nota le nom dans son carnet ainsi que les quelques détails dont elle se rappelait sur les dires de Lunaera. Mais elle avait déjà l’impression d’avoir tout oublié.

Lorsque Jesse leva les yeux de son carnet, elle chercha un instant l’adolescente du regard avant de la voir un peu plus loin, dans un recoin sombre de la bibliothèque. La jeune femme remballa ses affaires, se leva et rangea sa chaise avant de rejoindre Lunaera. Elle la suivit à travers le couloir qui menait à une échelle. Décidément, ce musée était vraiment plein de mystère. Quelques minutes plus tard, Jesse se retrouvait à l’air libre. Elle fit quelques pas, profitant d’une légère brise alors que la créature lui posait un nouvel ultimatum. Jesse se stoppa net, face à Lunaera. Quelle opportunité… quel changement de vie s’offrait à elle. Mais était-elle capable d’accepter une telle proposition ? Pour reprendre les dires de la vampire, était-elle capable de tout quitter pour aller explorer de ses propres yeux les pyramides et tout ce qui les entouraient ?

« Je… je ne sais pas… »

Si, bien sûr qu’elle savait. Jesse savait parfaitement ce qu’elle voulait. Il suffisait juste pour la jeune femme de trouver le courage de le dire et de se lancer dans l’aventure. C’était tout ce dont elle avait toujours rêvé et même plus puisqu’elle bénéficierait d’un guide exceptionnel. Une amoureuse de l’histoire et des anciennes civilisations ne pouvait pas dire non. Elle n’avait pas le droit de refuser. Et pourtant, à cet instant précis, Jesse renvoyait une image d’elle indécise. Elle prit son visage entre ses mains en se demandant ce que pourrait penser Gabrielle de sa décision. Elle lui dirait certainement qu’elle était inconsciente de partir avec une vampire à l’autre bout du monde.

« J’accepte ta proposition. J’accepte tout, toutes les conséquences et tout ce qui s’y rapporte. »

Voilà, c’était dit. Jesse allait entreprendre le plus long et périlleux voyage de sa vie. Mais elle savait, au fond d’elle-même que le jeu en valait la chandelle et que sa soif de savoir et de curiosité serait récompensée.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
[TERMINE] Welcome ... to my world [Lunaera, Jesse E. Callahan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Les archives rp's.-