Naviguation
le guideles annexesles registresles personnagesles échanges

les répertoiresles missionsl'évolution

Quoi de neuf ?
Intrigue en Cours
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat.
Y participer





Partagez
 

 Friends or Foe ? [Lunaera, Kasey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lunaera Morvan

Lunaera Morvan
En ville depuis le : 22/10/2013
Gouttes de sang : 459
Célébrité : Emma Watson
Crédits : Google Images / Tumblr

Est la source du mythe du Slenderman, vivant en ermite dans la forêt, elle utilise cette ruse pour éloigner les humains afin de ne pas succomber à la tentation de les manger, pas toujours avec succès.

Friends or Foe ? [Lunaera, Kasey] Sleeping_903fea_2567187

Une des seule vidéo d'elle, n'ayant à l'époque des faits a cause de son mode de vie d'ermite, aucune connaissance de la technologie vidéo.

Elle possède, en dehors des ses capacités, des aptitudes exceptionnelles dans la psychologie ou plus précisément, la manipulation, ainsi que dans le maniement des fusils de précision et des katanas. Elle est cependant d'une faiblesse affligeante quand il s'agit de combat au corps à corps ou avec d'autres armes, préférant la fuite, domaine ou elle excelle avec l'esquive de part ses disciplines.

Je vis depuis : Aile A du Sanatorium Spencer
Je suis : Vampire
Je suis : Escort Girl au Asp Hole





Friends of Foe ?



La diplomatie, c'est faire et dire les plus vilaines choses de la manière la plus élégante.


Lunaera, Kasey

Seule, dans son domaine, son Playground, Lunaera règne en Déesse sur son territoire et en Maîtresse sur une bonne partie du Spencer Sanatorium. Déambulant dans les couloirs de l'ancien hôpital, elle contemple son terrain, admire chaque centimètres carré qu'elle apprend chaque jour par cœur de sa demeure où elle s'y sent parfaitement en sécurité. Le lieu désertique hanté par les cris et les rumeurs humaines se déroulent sous ses pieds et ses yeux, se délectant du simple bonheur parfait d'être en vie, entourée d'un décor parfait et sans personne, le ventre plein et avec une cigarette à la bouche, il ne lui manquait plus qu'une petite téquila qui l'attendait quelques mètres plus loin pour qu'elle puisse atteindre un simili-paradis, la téquila étant chez elle, un bonheur qui, même si loin d'égaler le sang chaud, lui faisait tourner la tête et oublier en même temps ses pulsions meurtrières, contrairement à tout les autres alcools qui restait sur elle sans aucun effet...

Tout en haut, au 6ème étage, l'étage le plus haut du Sanatorium, là ou se situe son domaine, après avoir saisi son verre de téquila posé de manière faussement négligée, elle continua sa route, entendant des bruits dans les étages inférieurs, elle se décida à descendre, elle reconnu bien vite les rires d'une bande d'adolescents. Si frais, si jeunes, elle n'aurait aucun mal à se fondre parmi eux mais c'est une chose qu'elle se refusait depuis toujours n'ayant de craintes de se laisser tenter par ses pulsions, n'ayant eu l'occasion de leur apposer son jugement, ignorante sur leur vie à chacun des gamins, elle décida d'employer une fois de plus sa ruse habituelle, mais il convient, avant de parler de la fuite apeurée des jeunes adultes, d'aborder le thème du "Jugement".

Le Jugement est une des règles de base de Lunaera. "Quiconque représente, par le passé, le présent ou le futur, une quelconque menace pour ce qui lui est cher, doit être annihilé". Il y a bien des interprétations de cette règle mais seule la vampire d'apparence adolescente sait de quoi il en retourne, ainsi ses jeunes n'avait pas de drogues ni d'armes sur eux, juste quelques bières et de la musique forte, une musique qu'elle ne connaissait pas mais qu'elle appréciait, du Dubstep. Ces enfants non comptant d'avoir un comportement plus bruyant que nuisible, elle put sentir dans leur yeux, leur façon de parler et leur attitude qu'ils étaient tous issu d'un statut social qui les préserverait des bas-fonds des villes du monde. Bien habillés, respectueux entre eux, elle se décida de leur laisser une chance pour voir si plus tard, alors qu'ils pourraient commettre l'erreur fatale de nuire à la planète ou à ses principes, elle pourrait revenir les vider de leur sang alors qu'ils en aurait encore plus qu'à l'heure actuelle dans leur veines. Elle gratta les murs une fois arrivée au rez-de-chaussée, produisant un bruit de pierre caractéristique, les jeunes avaient arrête de parler, elle les savait à l'affut, et c'est ce qu'elle voulait. Alors qu'ils étaient tous réunis dans une salle qui devait auparavant servir de salle de détente, un long couloir d'une trentaine de mètres les séparaient.

Elle, dans une allée perpendiculaire au couloir, n'avait qu'à passer la tête pour les voir au loin, en pleine nuit, elle pu avancer sans risque jusqu'à mi-chemin sans user de l'occultation, puis cessa tout bruit, histoire de faire retomber la pression pour laisser les jeunes replonger dans le frisson grisant de la peur qu'ils étaient venu chercher en ces lieux, mais ces lieux, étaient SON territoire et même si elle s'était résignée à les tuer, ils méritaient une leçon, et une bonne. Elle cacha sa présence au groupe, concentré à discuter, rire entre eux pour se placer dans un des coins de la pièce, baigné d'ombre, le milieu de cette salle illuminé par le braséro de fortune fait d'un bidon qui trônait en son sein, passé une dizaine de minutes, les grattements de ses ongles s'étant fait oublier elle se décida à passer à l'action, elle se transforma en cette chose, le Slenderman dans un des coins de la pièce, le coin le plus éloigné, à peine à 5-6 mètres du groupe, toujours cachée par l'ombre du gamin devant elle, elle sortit sa tête blanche sans visage, à une dizaine de centimètres du plafond, dévoilant au fur et à mesure son torse et son costume cravate, ses longs bras sortant de l'ombre eux aussi et collants les deux murs qui s'éloignaient de l'angle ou elle était.

Ce fut la fille du groupe qui l'aperçut en premier, quelques secondes avant tout le monde, Lunaera fixait le jeune afro-américain qui lui servit de cache avec son ombre, dans son dos et au dessus de lui avant de doucement lever la tête vers celle qui lui faisait face. Immobile, la bouche bée, elle resta sans un bruit et ses amis les plus proches l'avaient remarqué et eux aussi à présent regardait Lunaera sous sa forme de peur, seul celui qui lui tournait le dos se demandait ce qui se passait et quand il tourna sa tête lentement, ses amis tremblant de peur, la jeune fille essayant de crier mais ses cordes vocales restant muettes, elle le regarda aussi, baissant son visage vide vers lui. L'adolescent auparavant un peu frimeur auprès de ses amis était maintenant à 10 centimètres du visage blanc et vide et d'un coup sec, releva son visage et fixa le beau gosse de la bande, le genre de gamin pas bien méchant mais un peu idiot et macho sur les bords, le genre qu'elle n'aimait pas et dès qu'elle sentit que ce gosse avait eu la certitude que le Slenderman le regardait, certitude qu'elle même eu en voyant ses pupilles atteindre une taille hors normes, Lunaera poussa un cri sur-aigu, à la limite des ultrasons ainsi qu'un grésillement très fort et terrorisant à l’extrême directement dans leur oreilles.


Aussitôt les cris de terreur les plus bruyants qu'ils puissent jamais produire de leur voix fluettes emplissait le Spencer pendant qu'elle restait là, figée de son corps, les suivants de la tête au cas où dans leur fuites effrénée, courants comme des lapins, l'un deux tournerait la tête pour voir si la chose qu'ils connaissaient tous de part l'ampleur prise sur le net grâce à elle, continuait de les regardait, l'un deux s'y risqua et s’aperçut qu'en effet un regard était toujours sur lui mais ce n'était plus le Slenderman, mais le visage réel de Lunaera, de ses yeux rouges sang qui les fixaient aux loin, cela ne ralentit pas sa course, il sera le seul à se souvenir de cette fille d'ombre dont il ne perçut que les yeux et vaguement les contours.

Elle avait retrouvé le calme et riait allègrement, bruyamment dans tout le Sanatorium de sa réussite, alors qu'elle s'approcha d'un mur pour caresser avec amour une des feuilles appartenant à une plante qui envahissait tout le bâtiment, le genre de plante que l'on ne se risquerait pas à attaquer, elle sentit une présence, une présence qu'elle n'avait pas ressenti depuis bien longtemps, une hybride.

Une hybride était près d'elle, une hybride savait qu'elle était là et elle même le savait que sa présence n'était plus un mystère et cette hybride, non comptant d'apporter avec elle nombres d'ondes négatives, dégageait une certaine aura qu'elle ne pouvait définir, elle se cacha donc, filant à toute vitesse dans le troisième étage, le plus dévasté de tous, là où il serait extrêmement dur de la discerner parmi les décombres en plus de sa discipline d'occultation.

_________________



Friends or Foe ? [Lunaera, Kasey] R16



Dernière édition par Lunaera Morvan le Dim 24 Nov - 21:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





LUNAERA & KASEY

- Friends or Foe? -


Les ténèbres m'enveloppaient. De mes pas félins, j'avançais dans les couloirs délabrés du sanatorium. Les ténèbres m'accueillaient. De mes pas souple, j'avançais dans les profondeurs du sanatorium. Nul ne pouvait échapper à cet aura morbide qui englobait les lieux. La souffrance de jadis suintait à travers les murs. Nul ne pouvait échapper à cet aura sordide qui hantait les lieux. La folie de jadis crépitait dans l'air. Les fantômes du passé avaient imprimé leurs marques pour l'éternité, condamnant cet endroit à une sempiternelle noirceur. Il était facile d'intercepter des bruits, des chuchotements. Ce lieu pourtant inhabité continuait de vivre par lui-même.

Armée de ma lampe de poche, je laissais un halo de lumière guider mon chemin à travers les ténèbres. Luminescence artificielle qui me permettait de trouver la voie. Je n'avais ni carte, ni GPS. Seule avec mon instinct, je n'avais d'autres choix que de me fier à mes capacités surnaturelles. Je n'étais pas là par hasard et je ne faisais pas parti de ces adolescents en manque de sensations fortes. Zack Littleton. Vampire âgé d'à peine un siècle. Un grand ténébreux, aux yeux d'un bleu aussi profond que l'océan. Charmant et charmeur. Séducteur et sanguinaire. Un tueur. J'étais à sa poursuite et j'avais perdu sa trace. Les chances de le trouver ici s'avéraient être mince, mais je ne devais négliger aucune piste. Je me devais de le trouver et de le tuer.

Quelques éclats de rire me stoppèrent dans mon avancée. Je pensais être seule. J'avais eu tord. Je pensais pouvoir chasser tranquille. Je m'étais trompée. Agacée, je lâchais un petit soupir et tendis l'oreille. Déterminant bien vite d'où cela pouvait venir, je tournais les talons afin de regagner les escaliers que j'avais emprunté quelques minutes plus tôt. Si des humains étaient ici, je me devais de les faire sortir. Pour leur sécurité. Que les humains pouvaient m'exaspérer. Et bien que je possédais un éventail de capacités, je n'étais néanmoins pas certaine de me diriger dans la bonne direction. Cet endroit était vide et les échos se faisaient important. Au final, ces rires pouvaient provenir de n'importe où. Râlant intérieurement, je pressais le pas, dévalant les escaliers afin de descendre d'un étage. Le silence était revenu beaucoup trop vite pour que ça soit naturel. Quelque chose se tramait et je n'avais pas tord.

Un son sur-aigu retenti avec force. Oppressant. Douloureux. Il agressait mes tympans pourtant si fragile. Par réflexe, je lâchais ma lampe afin de poser mes mains sur mes oreilles, comme pour les protéger. La lampe continua sa dérive sur quelques mètres, illuminant bêtement un morceau de mur délabré. Ce son fut rapidement superposé par les cris apeurés de pauvres humains insouciants qui s'étaient aventurés là. J'étais presque tentée de dire que c'était bien fait pour eux. Presque seulement. Une fois ce son désagréable terminé, je retirais mes mains et alla récupérer ma lampe. Je pouvais entendre ces pauvres agneaux égarer partir à toute allure. Quelque chose les avait effrayé et je me demandais bien ce que ça pouvait être. Plus curieuse qu'autre chose, je continuais d'avancer, bien consciente que j'approchais du troupeau d'agneaux. Ce ne fut qu'une question de secondes avant qu'ils ne me foncent droit dessus. Trop apeurés, ils m'avaient contourné, voir bousculé, mais à aucun moment ils ne s'étaient arrêtés pour me prévenir de quoi que ce soit. Hum. Très aimable à eux. D'un haussement de sourcils, je les regardais détaler tel des lapins. Parfois je me demandais pourquoi j'accordais tant d'importance à les sauver. Dans un haussement d'épaule, je m'apprêtais à prendre le chemin inverse de cette troupe d'adolescents afin de savoir de quoi il en retournait. Et là je l'entendis très distinctement. Un rire. Me concentrant que d'avantages je pouvais alors sentir une présence. Je n'étais pas seule.

Sur mes gardes, mais pas pour autant apeurée, je laissais mes claires prunelles inspecter les lieux. Toutefois, je ne distinguais rien de particulier. Rien qui ne méritait toute mon attention. Rien, si ce n'était un léger bruit métallique au-dessus de ma tête.

- Oh pitié... marmonnais-je en comprenant que je devais encore une fois monter les escaliers.

Soupirant, je regagnais donc les escaliers et les monta deux par deux. Vive le sport... mouais. Je n'avais aucune idée de qui se trouvait là. Humain. Vampire. Hybride. Autres choses? Je ne croyais pas aux fantômes, mais je n'étais pas contre l'idée d'en croiser un. A quelque part, j'aurais trouver cela rassurant. Car ça voudrait dire qu'il y a un après. Qu'une fois mort, notre âme se repose quelque part. Ce que je ne savais pas... C'est si j'étais damnée ou si j'avais encore droit à une porte de sortie.  

- Le marchand de glace est arrivé, il faut en profiter.

Désinvolte et nonchalante, j'arrivais au troisième étage. Le faisceau de ma lampe balayait rapidement les ténèbres pour y déceler quelque chose. Je pouvais sentir une présence et pourtant, je ne voyais rien. Rien ni personne. Bien que c'était frustrant, ce n'était clairement pas ça qui allait m'arrêter. Continuant d'avancer, j'enjambais par moment des vieux débris, des vieilles canettes, et autres joyeusetés de ce genre. Un vrai taudis. Sans oublier que j'avais cette désagréable impression que le plafond pouvait me tomber sur la tête. Non mais franchement, quelle fin conne de se retrouver écraser par du vieux plâtre rempli d'amiante.

- Je déteste jouer à cache cache. J'ai passé l'âge.





Revenir en haut Aller en bas
Lunaera Morvan

Lunaera Morvan
En ville depuis le : 22/10/2013
Gouttes de sang : 459
Célébrité : Emma Watson
Crédits : Google Images / Tumblr

Est la source du mythe du Slenderman, vivant en ermite dans la forêt, elle utilise cette ruse pour éloigner les humains afin de ne pas succomber à la tentation de les manger, pas toujours avec succès.

Friends or Foe ? [Lunaera, Kasey] Sleeping_903fea_2567187

Une des seule vidéo d'elle, n'ayant à l'époque des faits a cause de son mode de vie d'ermite, aucune connaissance de la technologie vidéo.

Elle possède, en dehors des ses capacités, des aptitudes exceptionnelles dans la psychologie ou plus précisément, la manipulation, ainsi que dans le maniement des fusils de précision et des katanas. Elle est cependant d'une faiblesse affligeante quand il s'agit de combat au corps à corps ou avec d'autres armes, préférant la fuite, domaine ou elle excelle avec l'esquive de part ses disciplines.

Je vis depuis : Aile A du Sanatorium Spencer
Je suis : Vampire
Je suis : Escort Girl au Asp Hole





Friends of Foe ?



La diplomatie, c'est faire et dire les plus vilaines choses de la manière la plus élégante.


Lunaera, Kasey

Lunaera, à quelques mètres de Kasey, se plaça le plus lentement possible jusqu'à une salle qui avait un des murs complètement abattu, rejoignant un couloir parallèle à celui ou Kasey se trouve, relié par le couloir central d'où elle pouvait venir par derrière, afin de ne pas se faire remarquer, pour éviter de trahir sa présence en marchant sur des débris, elle décida de marcher au plafond, telle une chauve-souris, derrière Kasey qui continuait d'inspecter les lieux, elle la suivi dans son investigation, progressant toutes les deux dans le couloir du 3ème étage dont les fenêtres laissait voir l'extérieur du Spencer Sanatorium, la cour et ses innombrables feuilles mortes ainsi que les débris des anciennes cabanes présentes ou encore le bois qui entourait le complexe. Évoluant dans le complexe, l'hybride devant elle, ignorant sa présence à moins d'un mètre derrière elle au dessus de sa tête, elle se demandait bien ce qu'il fallait faire. Elle n'avais quasiment aucune connaissance des groupes et clans existant en dehors des vampires. croyant savoir que le Sabbat n'accepterai pas une hybride et que la Caramilla ne serait que peu enthousiaste de savoir qu'une de ses membres se soit ainsi montré aux adolescent, elle resta dubitative, marchant lentement dans sa tenue de soie et de dentelles, habillée de manière très courte pour éviter les longues trainées ou encore le ralentissement de ses déplacement.

Dans une mini-jupe aussi aguicheuse qu'affriolante et provocatrice, avec un haut qui laissait voir au travers des coutures en dentelle une poitrine généreuse et ferme, elle se fichait que dans cette posture, n'importe qui aurait pu voir ses ses sous-vêtement en plein jour. Elle tenta d’ouvrir la bouche plusieurs fois, ou alors de sortir un de ses couteaux papillon mais à chaque fois elle se heurtait à l'idée qu'elle risquait de perdre en cas d'affrontement. Elle était ainsi déchirée entre la faible angoisse de voir pour la première fois quelqu'un qui s'approchait autant du 6ème étage, son domaine et donc fatalement, l'envie de le combattre mais aussi entre le fait de prendre un risque qui s'avèrerait peut-être inutile. Sa règle numéro une et de ne jamais prendre de risque et de toujours jouer la sécurité, règle bien rébarbative et ennuyeuse mais au combien efficace pour rester le plus longtemps en vie, car elle estimant qu'étant immortelle, le plaisir viendrait fatalement un jour où l'autre, elle devait simplement rester assez longtemps vivante pour en profiter.

Alors qu'elle rangeait son couteau papillon dans sa botte, un modèle punk qu'elle appréciait particulièrement, de grosses chaussures à semelles compensée et métalliques. Elle hésita à réemployer sa ruse, elle savait son cri perçant et à moins qu'elle ne soit une vampire de pure race et très anciennes, elle ne pouvait avoir parcouru en si peu de temps une distance qui l'aurait éloignée de son champ d'écoute. Elle se décida tout de même à forcer le destin et malgré la nuit noire, utilisa une habile jeu d'ombre avec la pleine nuit qui illuminait le couloir en jouant avec la vicissitude en allongeant démesurément ses bras, les ombres ainsi formée semblait envelopper, avaler Kasey pour au final rendre sa lape torche aussi éclairante qu'une allumette. Cette stratégie ne durerai pas bien longtemps mais cette diversion lui permit de franchir les derniers mètres qui la séparait d'elle sans se soucier de se cacher. En une fraction de seconde, elle joua son destin et décida de prendre le taureau par les cornes, estimant avec ses mathématiques adorée qu'elle aurait plus de risque de mourir en la laissant continuer son exploration et découvrir son domaine plutôt que de l’arrêter tout de suite ou tout du moins, l'éloigner de chez elle. Elle sorti son couteau tout en se déplaçant à une vitesse non pas extraordinaire mais tout de même fulgurante pour les mortels, une célérité digne des vampires, accentué par le fait que le couloir, en plus d'être en ligne droite, n'était pas bien large, lui donnant ainsi l'effet de surprise. Kasey sentit un vent dans ses cheveux qui ondulait devant ses yeux et pu voir du coin de l’œil un reflet métallique sous sa gorge ainsi qu'une odeur de sang mêlé à l'alcool parfumé et fruité de la téquila, venant de derrière son oreille gauche. Si Kasey faisait le moindre mouvement, Lunaera n'aurait qu'à lui trancher la gorge, ceci dit, elle se savait loin d'être en sécurité, elle ne connaissait pas les capacités de combat de l'hybride et jouait le bluff avec l'effet de surprise, ses combats les plus rudes étant contre une dizaines d’humains mais jamais contre une hybride, qui plus est, qui avait le courage de s'introduire dans son territoire. Alors que les cheveux d'or de l'hybride continuaient à danser devant elle, Kasey l'entendit et la senti murmurer à ses oreilles, d'une voix douce mais ferme, pacifique mais inflexible. Elle allait simuler un ton autoritaire et dominant, espérant au fond d'elle que Kasey sache inconsciemment que ce n'était pas le genre de fille à se montrer aussi hautaine et arrogante.

Ne bouge pas, tu as vu que je tenait ta vie sous ma lame. Sache que je ne te veux aucun mal, mais tu es ici, chez moi, tu n'as pas encore pénétré dans ma demeure mais cet hôpital est MON terrain de jeu. Prouve moi que je ne risque rien de ta part et toute cette histoire sera oubliée pour en rire plus tard. Je te sens, hybride, ce n'est ni la Sabbat ni la Camarilla qui te parle en ce moment mais une simple fille de la nuit qui veut vivre sa vie près de la Nature et de la connaissance. SI tu souhaite engager le combat avec moi, sache que tu aura perdu avant qu'il ne commence, tu semble plus expérimentée que moi et je serais à des centaines de mètres avant que tu ne t'en rende compte. Si tu as des armes, pose les au sol en même temps que je le ferais, après les avoir tenu devant toi. Ainsi, toi et moi ne risquerons pas nos vies pour rien. Me suis-je faite comprendre ?

_________________



Friends or Foe ? [Lunaera, Kasey] R16

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Friends or Foe ? [Lunaera, Kasey]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Les archives rp's.-