Naviguation
le guideles annexesles registresles personnagesles échanges

les répertoiresles missionsl'évolution

Quoi de neuf ?
Intrigue en Cours
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat.
Y participer





Partagez
 

 Kasey † I'm not gonna change my mind about you, monsters

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invité


Jaxon S. Kanes † Kasey L. Hellington

« Faites très attention, Kanes ! Ma patience a des limites ! » Jaxon sortit sur ces mots du bureau de son supérieur en claquant violemment la porte. Trop, c'est trop. Il ne fallait pas le prendre pour une truffe. Peut être que les autres, pour monter rapidement en grade, obéissaient au doigt et à l'oeil à ce vieux con allant jusqu'à lui apporter ses cafés mais lui, en tout cas, il préfèrerait laisser tomber l'uniforme plutôt que de dire amen aux propos d'un idiot pareil. De toute façon, Jaxon n'était pas comme les autres. Il ne recherchait pas la notoriété, ni le salaire qui va avec. Commissaire, inspecteur et tout ce qui s'en suit ne l'intéressait aucunement. Lui, son rêve, grâce aux principes que la famille Kanes lui avait inculqué, c'était de vivre sa vie comme il l'entendait. Réaliste et tout à fait réalisable. Oui mais voilà. Le problème étant qu'il devait pour cela se faire discret, surtout maintenant qu'il était membre de l'Ordre du Soleil, afin de ne pas attirer l'attention des vampires sur lui et ses frères d'armes. Oh, ce que Jaxon aurait adoré que son supérieur soit un de ces suceurs de sang, juste pour le renvoyer droit en Enfer ! Ça le démangeait depuis trop longtemps déjà ! Il fallait donner une bonne leçon à ce vieil incompétent ! ... Mais pas aujourd'hui, ni aucun autre jour d'ailleurs, car, le dit suppôt de Satan lui avait cette fois-ci assigné la lourde tâche qu'est la surveillance des cellules de garde à vue. Quoi de plus ennuyeux que de baby-sitter une bande d'ados recroquevillés sur eux-mêmes au fin fond de leur cage, suppliant pour que l'on appelle pas papa-maman entre deux gros chagrins. Non mais franchement, tous ses collègues étaient partis sur le terrain pour s'occuper de l'affaire Bloody Santa et lui ! Lui qui est même directement concerné par toute cette histoire, il était encore là, à bouillonner de rage, dans le même bâtiment que ce flic inutile qui lui servait de chaperon !

L'entrée de Jaxon dans la pièce où se trouvait ces fameuses cellules fut donc remarquable. Il jeta sa veste et son sac avec violence dans un coin de la salle avant de sortir son baladeur et ses écouteurs. La crapule avait raison sur un point : Jaxon devait sérieusement apprendre à prendre sur lui s'il ne voulait pas se voir retirer de ses fonctions très prochainement. Il n'est pas permis d'avoir un tel comportement lorsque l'on est gardien de la paix ou, mieux encore, gardien de l'humanité ! Jaxon s'imagina un court instant essuyer les colères d'Ana Valerius, la très renommée cheftaine de l'Ordre ... Hm, non. Trop peu pour lui. Il tenait trop à son joli minois pour prendre de tels risques. Jax s'assit sur un des bancs qui longeait la salle, un pied-à-terre, un pied sur la planche, adossé au mur qui faisait l'angle. Il enfila ses écouteurs et se permit d'écouter deux trois morceaux qui le décrispèrent. Il souffla tout en fermant les yeux. Calme, être calme ... Tu sais faire ça, Jaxon ? Non ? Bah, va falloir apprendre ! Et vite ! Il fut ramené à lui par un bruit soudain émanant de la cellule qu'il était censé surveiller. Il rouvrit lentement les yeux et tourna le regard vers ce qui lui semblait être la source de cette nuisance sonore. Une blondinette. A mi-chemin entre l'adulte et l'ado. D'apparence, innocente et alerte. Elle le fixait également de ses grands yeux bleus, un sourire narquois au coin de la bouche. Jax ôta donc ses écouteurs pour lui donner toute son attention, prenant un air à demi sérieux, avant de, un sourcil arqué, lui lancer « Un problème ? »
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité





JAXON & KASEY

-  I'm not gonna change my mind about you, monsters -


La colère. Un sentiment féroce. Un sentiment dangereux. La colère. Un sentiment qui balayait tout. Un sentiment suffisamment intense pour vous faire perdre la raison. La colère. Elle s'était installée en moi de façon vicieuse avant de gonfler encore et encore. Et comme un maïs, ça avait finit par péter pour chier du pop-corn. Ce crétin pouvait encore s'estimer chanceux que je m'en étais prise à sa moto plutôt qu'à sa jolie petite tête blonde. Ce crétin pouvait encore s'estimer chanceux que je ne l'avais pas trouvé dans l'immédiat. Sinon, je lui aurais arraché la tête à coup de croc! Je ne possédais pas des crocs aussi affûtés qu'un vampire mais la hargne avec laquelle je l'aurais fait aurait suffit. Je détestais que l'on me prenne pour une idiote. Ouais. J'étais blonde et alors? Je détestais qu'on tente de me gruger. J'avais passé mes nerfs sur sa stupide moto et je m'étais stupidement fait arrêtée par les flics. Non mais vous y croyez? Je ne pouvais rien faire. Rien faire si ce n'était laissé faire. J'étais censée n'être qu'une pauvre humaine un peu alcoolisée. Je ne pouvais pas leur ouvrir la boîte crânienne juste pour m'enfuir. Ils étaient humains. On ne tue pas les humains.

C'était donc le pourquoi du comment je me retrouvais au fond d'une cellule. Sans téléphone. Sans lecteur de musique et même sans bouquin. Parce que tout ça, c'était des petites choses que l'on m'avait joyeusement confisqué. Je m'ennuyais comme un rat mort et je ne décolérais pas. Je ne songeais qu'à une chose, retrouver ce petit con de Jefferson pour lui tordre le cou. Tournant en rond tel un lion dans sa cage, je ruminais ma vengeance lorsqu'un homme fit une entrée fracassante. Tout d'abord perplexe, je me demandais bien c'était quoi son soucis. Certaines personnes devraient apprendre à se maîtriser. Oui. Oui. Venant de moi, c'était assez risible. Haussant mes sourcils épilés, je l'observais. Je n'étais visiblement pas la seule de mauvais poils. C'était réconfortant en soit. On pourrait peut-être former le club des grincheux. Je cessais d'user le sol et m'approchais des barreaux.

Se coupant du monde, il écoutait de la musique, lui, au moins. C'était véritablement injuste. Et moi, j'avais droit à quoi, comme distraction? L'idée de me faire la discussion ne lui viendrait pas en tête? On pourrait tout aussi bien jouer aux cartes! Au poker, par exemple! Et ensemble, on picolerait jusqu'à ce que je puisse partir. C'était génial, ça, comme plan. Vous ne trouvez pas? Hum... Je rêvais peut-être un peu trop. Tête penchée sur le côté, je m'amusais à faire du bruit avec les barreaux de ma cellule, histoire d'attirer son attention. Chose que je réussis à faire puisqu'il retira de ses oreilles les écouteurs. Toujours aussi ronchon, il me demanda si j'avais un problème. Cette question me fit soupirer.

La vérité? J'avais plein de soucis. La première étant, je venais de me faire voler une centaine de dollar par un grand blondinet qui était censé être un apprenti avocat. Où était la justice, là-dedans? Je vous le demande. Second soucis, je me retrouvais enfermée et je m'ennuyais. Second soucis, ma gorge me brûlait. J'avais une soif horrible, intenable. Mes claires prunelles se promenèrent un instant sur sa jugulaire appétissante. Et à l'instant même où je m'imaginais croquer dans sa chair, un sourire vicieux étira mes lèvres.

- Disons que j'ai soif. Cela irait mieux si tu me prêtais ton cou.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Jaxon S. Kanes † Kasey L. Hellington
Ah ça non alors ! Ce n'était vraiment pas le jour, ni même le moment de venir le chercher ! Jaxon était suffisamment tendu pour se trouver des problèmes tout seul ! Comme un grand ! Et pourtant, la blondinette était là, à se pavaner dans sa cage, le dévisageant de cet air narquois que la majorité des délinquants juvéniles se plaisent à arborer en présence d'un flic. Il fallait croire qu'il s'était levé du pied gauche ce matin. Ou bien que sa chance était de sortie. Mais, Jax, comme à son habitude, ne fléchirait pas devant les petits tracas du quotidien. Il avait déjà deux trois solutions en tête. Si c'était une question d'envie pressante, il appellerait Amy, sa rouquine de collègue qui était dingue de lui depuis son premier jour de service. Si c'était une question de grosse colère, il n'aurait qu'à se lever, frapper deux fois sur les barreaux de sa cellule à l'aide de sa matraque, l'histoire de lui rappeler qui fait la loi, avant d'obtenir une bonne fois pour toutes un peu de sérénité dans ce monde de brutes. Et, si c'était un problème de pleurnicheries, il n'aurait qu'à remettre ses écouteurs pour qu'elle comprenne qu'il n'était ni son psy ni sa copine. Mais, aussi surprenant que cela était, le problème qui torturait la demoiselle était loin d'être si facile à régler. « Disons que j'ai soif. Cela irait mieux si tu me prêtais ton cou. »

Attends ... Quoi ? Son sang ne fit qu'un tour et l'information que l'ado insolente, qui venait de le tutoyer soit dit en passant, lui avait communiqué grimpa à grande vitesse jusqu'au cerveau du policier. Soif. Cou. Sang ? Vampire ! L'équation était simple et efficace. La réaction de Jax ne se fit pas plus attendre. Il se mit à sourire en faisant ce mouvement de tête vers l'arrière, vous savez, celui qui signifie qu'on a trouvé réponse à une telle provocation. Lentement, il se redressa tout en ramenant à lui son sac. Il sortit avec lenteur son arme à feu pour en ôter le chargeur. De son sac, il sortit quelques balles en argent, qu'il était parvenu à emprunter à long terme à Alaric, qui remplacèrent celles de plomb dans le fameux chargeur. Tout ceci se déroula dans un profond silence qui valorisait le son produit par le changement de munitions. Finalement, il rétablit le chargeur dans l'arme pour venir truffer le canon afin de pouvoir tirer à n'importe quel instant. Rien de suspect quant à recharger son arme lorsqu'on est agent de police, n'est-ce pas ? Les caméras n'y verront que du feu. Jax se tourna à nouveau vers la demoiselle, simulant ce grand sourire qu'ont les chasseurs qui se plaisent à jouer avec leurs proies. « Mauvaise réponse. » dit il en secouant la tête l'air de dire qu'elle avait loupé sa fenêtre. « Malheureusement, tu n'auras pas de deuxième chance. »
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Kasey † I'm not gonna change my mind about you, monsters
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Les archives rp's.-