Naviguation
le guideles annexesles registresles personnagesles échanges

les répertoiresles missionsl'évolution

Quoi de neuf ?
Intrigue en Cours
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat.
Y participer





Partagez
 

 I. The Pyre Night.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PNJ
We are the night

We are the night
PNJ
En ville depuis le : 14/09/2013
Gouttes de sang : 173

THE PYRE NIGHT



Octobre 2013, Los Angeles.
Comme tous les ans, à cette période de l'année, un grand festival est organisé dans les rues de Santa Monica. Musique, alcool et nourriture sont au rendez-vous et toute la ville est déguisée sur le thème de ce festival plus communément appelé, La Nuit du Bucher. Ça ressemble assez à Halloween. Les gens se déguisent en démons, vampires et autres incarnations du mal et dansent autour d'un épouvantail géant ressemblant à un démon. Ce dernier est brûlé pour terminer la soirée. Vampires et humains se mêlent donc pour faire la fête jusqu'au levé du soleil. Mais cette année, ce sera loin d'être comme d'habitude puisque l'Ordre du Soleil compte bien profiter de ce rassemblement pour éliminer les vampires, se moquant des humains qui périront au passage.


LE SANG GUIDE NOS PAS ET IMPOSE SES LOIS A NOTRE ESPRIT



Revenir en haut Aller en bas
https://we-are-the-night.forumactif.org
Prince de la Camarilla
Aleksander LaCroix

Aleksander LaCroix
Prince de la Camarilla
En ville depuis le : 29/09/2013
Gouttes de sang : 349
Célébrité : Ian Somerhalder.
Crédits : Rose & tumblr.

I. The Pyre Night. Tumblr_m7n7lx25qk1rt3fn2

Je vis depuis : 903 ans.
Je suis : Bisexuel et célibataire.
Je suis : Gérant du Asp Hole et Prince de la Camarilla.

THE PYRE NIGHT



Octobre 2013, Los Angeles.
La nuit du bûcher, je ne comprendrai sans doutes jamais le but de cette soirée, se déguiser en démon, vampire etc et mettre le feu à un mannequin ensuite. Quel est l'intérêt ? Le seul point positif que je voyais, c'était l'alcool. Bien sûr, pour la plupart des vampires de cette ville, le regroupement d'humains allait leur assurer un stock de sang inépuisable. J'avais enfilé un masque de vampire avant d'y aller, quel ironie non ? J'aurai tout aussi bien pu y aller au naturel, les crocs dehors mais mon père ne m'aurait jamais laissé faire, pour lui, les humains ne devaient pas découvrir notre existence, c'était la règle primordiale de la Camarilla. Règle totalement absurde je trouve, la population a le droit de savoir dans quel monde elle vit.

Je déambulai donc dans les rues de Santa Monica, mon masque recouvrant mon visage et un verre de champagne à la main. Les fêtes avaient beaucoup perdues au fil des siècles, ce n'est plus du tout ce que c'était avant. Aujourd'hui, ce n'était plus qu'un rassemblement, des rires et de l'alcool. Non pas que cela me déplaise mais j'étais nostalgique de mon passé de temps à autre car au final, tout était beaucoup mieux avant. La seule chose de positive qui était ressortie de notre arrivée à Los Angeles était ma sœur.

Dès que je fus assez loin de mon père j'enlevai mon masque pour revêtir mon vrai visage vampirique. C'était assez osé de ma part mais ce n'est pas grave, je n'avais pas du tout envie de porter un masque, et puis, pour un humain qui n'est pas au courant, il penserait juste que j'ai un costume digne d'un grand film. Je regardai autour de moi, essayant de repérer quelqu'un que je connaissais mais dans cette foule, c'était assez difficile.



_________________

I. The Pyre Night. Tumblr_mvl0bu24BT1reawkro1_400
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel de Montezo

Gabriel de Montezo
En ville depuis le : 18/10/2013
Gouttes de sang : 142
Célébrité : Mathias Lauridsen
Crédits : v.a.a.s.

Je vis depuis : Au Cimetière
Je suis : Humain
Je suis : Etudiant en Théologie







Gabriel avait entendu des rumeurs selon lesquelles l'Ordre serait présent dans les rues de Santa Monica pour la nuit du bûcher. Et il se doutait bien que si un grand nombre de membres de l'Ordre se déplaçaient ce n'était pas seulement pour les festivités. Il y aurait certainement beaucoup de créatures et pas seulement d'humains déguisés. C'est vêtu comme s'il se rendait à un bal masqué qu'il se rendit sur les lieux de la fête. Un costume noir, une chemise blanche et un masque qui allait de paire avec son costume. Il était plus beau que la moyenne humaine et il comptait là dessus. Un vampire à notre époque était un humain plus beau, plus fort, plus rapide... qui se nourrissait de sang, non ? Alors il lui suffisait d'avoir l'air : beau, fort, rapide et... de boire un liquide rouge et il serait dans le ton de la fête, déguiser en vampire. Il lâcha un rire sec, il se demandait réellement ce qu'il faisait là. En temps normal, il serait venu les mains dans les poches sans faire le moindre effort d’acclimatation. Non, en temps normal il ne serait même pas venu... après tout on ne l'avait même pas convié à participer à la chasse.

La musique était horrible pour ses tympans, les cris et les hurlements lui donnaient des maux de tête. Rien qu'à regarder l'alcool coulait, il avait envie de vomir et la nourriture, il préférait ne pas y penser. Il marchait tranquillement, sans se presser, sans avoir de cible précise.  Dernièrement il était encore plus méfiant que d'habitude, peut-être à cause de sa rencontre avec elle. Il effaça cette pensée de son esprit et poursuivit sa route, se frayant un passage dans la foule. L'épouvantail géant était assez impressionnant vu de près. Il s'en éloigna, observant plutôt les personnes qui l'entouraient, l'une d'entre elle était peut-être un ennemie ? Peut-être même l'avait on suivi ? Cela ne l'étonnerait pas plus que ça. Désormais rien ne l'étonnait, déjà qu'il avait perdu l'habitude d'avoir peur, il était bien parti pour perdre toute sa palette d'émotions. Un nouveau soupir traversa ses lèvres, suivi de très près par un demi-sourire. Il attrapa une bouteille de bière, non pas qu'il comptait la boire mais, il fallait qu'il se donne l'air d'être investi dans cet événement festif sans queue ni tête.

Il s'éloigna de la foule et se trouva un coin plus tranquille, à l'écart, là où il pourrait observer sans être observer... enfin, il l'espérait mais ce n'était pas gagné. L'espace d'un instant il haussa un sourcil en apercevant une silhouette qui lui disait vaguement quelque chose. Austyn-Wayne.... il espérait qu'il se trompait, ce vampire était bien la dernière personne qu'il espérait croiser ce soir.




Dernière édition par Gabriel de Montezo le Sam 26 Oct - 11:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Valerius

Ashton Valerius
En ville depuis le : 17/10/2013
Gouttes de sang : 418
Célébrité : Jake Gyllenhaal
Crédits : Sevenways

♕ Prince de Transylvanie

Je vis depuis : Dans mon bar
Je suis : Vampire
Je suis : Gérant du The Last Round


Aucun vampire n'était assez fou pour croire qu'il était à l'abri dans la foule des humains déguisés pour l'occasion de la fête. Ashton, plus encore que les autres, se méfiait de ce que sa sœur et ses acolytes étaient capables de faire, à n'importe quel moment, n'importe où. Malgré cela, la curiosité, le désir malsain de peut-être la croiser sous un masque avait poussé Ashton à sortir et à se mêler à la foule. Il avait évoqué rapidement son projet à Kalicyan, sans insister trop lourdement : elle devait se douter que le flou qui entourait ces plans n'était du finalement qu'à la froide détermination du jeune vampire à participer coûte que coûte. Elle commençait à le connaitre assez pour savoir qu'il allait toujours au bout de ses idées, et ce en dépassant largement les limites de sécurité conseillées.

Ainsi le Valerius avait revêtu un costume de squelettes pirates, comme le célèbre film qui avait révélé les talents d'alcoolique de Johnny Depp les avait décrits. Pantalon déchiré, bottes d'époque, veste et ceinturon de tissu... Tout y était, jusqu'au maquillage morbide, qui lui donnait l'air d'un zombie : c'était le but de la soirée après tout. Il aurait fait un superbe démon des sept mers.
La parade avait déjà débutée quand le gérant du Last s'y glissa discrètement, observant les alentours de ses yeux particulièrement ombragés.
Apercevant Austyn, il le salua brièvement d'un geste du menton amical, craignant la présence de sa clique avec lui, surement moins bien attentionnée à son égard.


    - Qui veut une pomme empoisonnée ? Une belle pomme empoisonnée, rouge, sanglante... Criait un marchand des rues, en brandissant des pommes d'amour, brillante de sucre coloré écarlate. Le fruit de la tentation, met favori des créatures de la nuit...


Ashton ricana, offrant les quelques dollars qu'il avait en poche, juste pour le faire taire pendant les trente secondes qu'il le servirait. Le met favori des créatures de la nuit hein ? Comme ils étaient touchants de naïveté, ces humains... Enfin, il n'y a pas si longtemps, se souvenait Ashton, il devait en être à ce niveau. Qui aurait pu se douter que les monstres de ces légendes existaient vraiment, et guettaient dans l'ombre pour se nourrir de sang frais ?
Les palpitations des veines alentours rappelait d'ailleurs constamment à Ashton sa véritable nature, et le plat principal de son régime particulier.
Tous piaillaient, attendant avec impatience le moment où la grande figure démoniaque partirait dans les flammes... Il y avait un profond sadisme dans l'enjeu de ce spectacle qui n'échappait pas à Ashton. Finalement, les uns n'étaient sans doute pas mieux que les autres. Le bien et le mal s'étaient depuis toujours confondus dans des nuances grisâtres, souvent ternes.

Son énorme sucette à la main, Ashton poursuivit sa visite, sans oser en croquer un morceau. Il craignait que le simple fait d'ouvrir la bouche, au milieu de temps de nourriture, ne le trahisse immédiatement. Il n'avait pas mangé depuis la veille, à vrai dire, les distractions du bar, les formalités administratives, l'ayant retenu jusqu'au levé du jour.
Son estomac se tordit douloureusement à la pensée de son dernier repas : un chat errant, pas très enrobé, qui avait du connaître plus de famine que lui. Il avait tout juste eu la force de miauler quand Ashton avait planté ses crocs dans sa nuque pleine de poils hirsutes.

_________________

I. The Pyre Night. Tumblr_mvl0bu24BT1reawkro7_400


What was right is wrong
“‘Cause I’m bleeding out... So if the last thing that I do is to bring you down, I’ll bleed out for you”
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

I. The Pyre Night. 131021094846508213


INTRIGUE

- I. The Pyre Night -


La nuit avait étendu ses tentacules opaques sur l'ensemble de la ville. La nuit venait d'ouvrir le bal aux horreurs. La nuit, tout était possible. Les monstres sortaient de leur tanière. L'innocence s'envolait et le sang de l'innocent nourrissait la terre. Il fallait se tenir prêt, constamment. Je regardais aller tout ces humains innocents et ignorants. Je les enviais. Je les détestais. Je regardais aller tout ces humains riants et s'amusants. Je les jalousais. Je les haïssais. Pourtant je savais que je donnerais ma vie pour sauver l'un d'eux. Pourtant, je savais que je les protégerais coûte que coûte. Car c'était ainsi que j'avais été élevé. Car c'était ainsi que je devais honorer la mémoire de mon mentor. Ravalant donc cette boule de haine qui obstruait ma gorge, j'ingurgitais un liquide alcoolisé que j'identifiais difficilement. Chiper de façon candide le gobelet d'un adolescent, c'était finalement pas un bon plan. Grimaçante, je continuais d'observer les lieux.

Dans l'immédiat, il n'y avait rien à signaler... Si ce n'était des pauvres idiots déguisés en vampire. Si ils savaient... Si ils savaient combien ce monde était dangereux. Combien de fois ils avaient côtoyer de très près des créatures de l'ombre. J'avais par moment envie de leur attraper la nuque et de la leur briser. Histoire de leur donner une leçon. Pas de bol pour moi, je faisais partie du camps des gentils. Qui a dit que c'était cool d'être un super héro? Arf, légèrement dépitée j'encastrais mon gobelet à moitié vide entre les mains d'un gars anonyme. Pas le temps pour lui de répondre que je m'engouffrais déjà parmi la foule, disparaissant telle une ombre. Les autres m'ennuyaient. La foule m'agaçait. Je ressentais le besoin de m'éloigner. De souffler un peu. J'éprouvais aussi le besoin de m'éloigner de ces corps chaud et palpitant. Je n'étais qu'une hybride. Une créature à moitié vampire qui éprouvait des besoins primaires. Des besoins que je tentais depuis trop longtemps de refouler.

Dans cette quête de la solitude, j'aperçu une connaissance. Ouais, malgré mon côté asocial, je connaissais des gens. Des gens avec qui je parlais plus de deux minutes sans les cogner. C'était un miracle, avouons-le. De ma démarche souple et féline, j'allais rejoindre celui qui se nommait Gabriel. Un... hum... Collègue? Ce terme étant le plus approprié, je comptais le garder dans mon lexique.

- Tu n'avais pas mieux en stock, comme costume? demandais-je une fois à sa hauteur, mon sourcil s'arquant alors que mes lèvres s'étirèrent en un sourire moqueur.

Je pouvais toujours me moquer, mais lui au moins, il avait fait l'effort de se déguiser. Quoi que... avec mes cuisses moulées dans un pantalon de cuir et mon haut ample blanc, j'avais un petit côté sexy et rebelle. Avec un peu de chance, mon côté sauvage me donnerait un air suffisamment mystérieux pour qu'on me colle l'étiquette de vampire? Un vampire qui possédait quelques armes dans ses longues bottes noirs et dans son sac de même couleur. Ouais. Un vampire qui était parti chasser du vampire. Au final, on était pas trop loin de la vérité.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



Et Dieu dit... Viens dans mes bras que je te bouffe la moelle !


Enfilant sa chasuble à l’aide de gestes lents, le vampire exultait. L’ample vêtement sans manches, réservée à la célébration de la Messe et portée par les prêtres, ornait sa carrure d’une aura de sainteté. Oui, il fallait bien qu’il l’avoue les catholiques étaient doués pour en imposer. D’ailleurs, avec les mêmes gestes cérémonieux, il enfila l’écharpe autour de sa nuque avant d’en lisser les pans sur son torse comme deux rangées violettes. Après tout, quoi de plus amusant que de porter la couleur dédiée aux offices et aux messes des défunts…
Lui-même serait l’investigateur de ces morts. Il pourrait donc leur donner le sacrement des mourants, rien de plus généreux de la part de celui qui les enverrait dans la tombe. Pas vrai ?

Oui, Jude aimait pousser le vice jusqu’à ce stade. Se moquer ouvertement de la croyance aux sacro-saintes niaiseries en lesquelles croyait l’Ordre du soleil. Se déguiser en homme d’église, susurrer dans le cou des femmes de se prosterner devant Dieu, se confesser avant de recevoir le châtiment divin…

Quelques minutes plus tard, il rejoignit la foule joyeuse qui emplissait les rues environnantes. Tout le commun des mortels y était rassemblé. Arborant les déguisements les plus ridicules les uns que les autres. Un Dracula au cheveux gominés et plaqué en arrière salua Jude en lui criant « Amen ». Il semblait être tout droit sorti d’une partouse entre Néo de Matrix et le comte Vlad Dracul. Et si ce dernier n’était pas mort, il devait se retourner dans sa tombe !

Mais Jude acceptait les règles bien particulières de cette soirée. Il se mêlait même au reste du monde. De son plus beau sourire, il abordait ici et là des croyants « pas assez pratiquants » et prélevait une taxe au creux même de leur poignet qui passait pour un baise main aux yeux séduits de ses conquêtes.
Un jeu. Voilà ce qu’était cette soirée pour lui. Un jeu dans un grand centre commercial ou tous les produits sont à disposition. Mais attention, il ne doutait pas que les agents de sécurité rodaient dans les allées…

C’est pourquoi tout le plaisir était de passer la soirée aux yeux de tous, tout en passant inaperçu. Se servir chez les personnes les plus attirantes sans jamais tomber sur un membre de l’ordre ou tout simplement un ennemi plus… sur les crocs.

Jouant avec le chapelet qui lui pendait au cou, il s’approcha du pantin qui trônait au centre de tout. Impressionnant et dominateur, il semblait royal pour l’heure… Mais lorsque les flemmes viendraient embrasser son corps, plus rien ne pourraient lui rendre cet aspect glorieux.

« Un verre de vin de messe, mon père ? »

Arraché à ses pensées, le vampire tourna les yeux vers l’humain qui lui servait déjà un verre du tonneau qu’il transportait sur sa petite charrette. Bien qu’il soit déguisé, Jude ne parvenait pas à comprendre ce qui l’avait inspiré. Il faut dire que son regard ébahi et le liquide à haute dose d’alcool devait y être pour beaucoup. Il ne devait plus avoir été sobre depuis longtemps.
Penchant la tête de côté pensivement, Jude l’inspecta avec une soudaine méfiance. Puis il finit par sourire, il était évident que ce pauvre bougre ne cachait rien de plus qu’une histoire sombre et bientôt terminée.

« Avec plaisir mon fils… »

Souriant un peu plus, Jude laissa apparaître les crocs qui déjà lui perçaient la peau sensible de ses lèvres. Cette découverte fit émettre un sifflement admiratif du gars qui lui avait déjà donné le verre. « Un prêtre vampire, la classe ! » Toute cette effusion d’admiration dégouta le vampire, qui d’une traite avala le verre avant de s’éloigner. Il détestait ce genre de réaction de la part d’une proie… Surtout quand il avait envie de la voir courir en hurlant à la mort.

Du coup, pour l’heure, il s’installa devant l’entrée d’une ruelle. Face au géant de paille, il s’appuya au mur froid et humide qui s’y trouvait. Les vapeurs du restaurant adjacents apportaient une impression visqueuse aux briques devenues noires à force de crasse. Tandis que les effluves de nouilles sautées et de calamars frits embaumaient l’air. C’était peu agréable, mais ça avait le don de masquer sa propre odeur de cadavre ambulant que ses amis de race reconnaîtraient aisément…


code by rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

(...)


Dernière édition par Lilith le Mar 29 Oct - 9:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Prince de la Camarilla
Aleksander LaCroix

Aleksander LaCroix
Prince de la Camarilla
En ville depuis le : 29/09/2013
Gouttes de sang : 349
Célébrité : Ian Somerhalder.
Crédits : Rose & tumblr.

I. The Pyre Night. Tumblr_m7n7lx25qk1rt3fn2

Je vis depuis : 903 ans.
Je suis : Bisexuel et célibataire.
Je suis : Gérant du Asp Hole et Prince de la Camarilla.

THE PYRE NIGHT



Octobre 2013, Los Angeles.
Je repérai enfin quelqu'un que je connaissais, que ce soit un ami ou un ennemi, peu importe, j'avais envie de me divertir un peu. Voilà pourquoi je me dirigeai vers ce jeune chasseur qui m'avait pris en grippe. Après tout, ce n'était qu'un humain, je ne me mettrai donc pas en danger en allant le voir, sauf si bien sûr il se balade avec des balles U.V ou un lance-flamme … Mais je ne pense pas pour le lance-flamme. Finalement, lorsqu'une jeune femme blonde le rejoignit, je me stoppai net, deux chasseurs devenaient un peu plus dangereux qu'un seul et je n'avais pas envie d'être blessé ce soir.

Je levai la main pour faire signe à Ashton qui passait par là, lui souriant avant de boire mon verre d'alcool tout en continuant d'observer la foule. Un inconnu vint à moi pour me féliciter de mon costume, je le remerciai, après tout, j'y avais passé beaucoup de temps, ou pas. Cela ne m'avait pris que quelques secondes et j'étais sûr de posséder le meilleur déguisement de vampire de cette soirée étant donné que moi, j'en étais un vrai. Pas comme tous ces gens avec leur costume abominable de vampires. Ils n'y connaissaient rien et certain de leur costume était limite une insulte à notre race. Comme la plupart des livres et films du moment d'ailleurs. Depuis quand les vampires brillent-ils au soleil comme des boules à facettes ? Je me souviens du rire que j'avais lâché en plein milieu du cinéma lorsque j'avais vu ça pour la première fois.

Lui souriant de mon plus beau sourire je m'approchai de lui, regardant autour de moi pour vérifier qu'aucun membre de mon clan ne me regardait, je lui mordais ensuite le poignet avant de faire couler son sang dans ma flûte de champagne vide. Je m’avançai ensuite en direction de Lilith et Jude, j'en avais assez de rester dans mon coin tout seul, alors autant aller voir des personnes que je connaissais. Mon verre de sang en main et mon visage vampirique dévoilé au grand jour, je me postai juste à côté des deux vampires leur tendant mon verre. « L'un de vous a soif ? Je ne garantie pas la qualité, l'homme a qui je l'ai pris avait plus l'air d'avoir du gras dans les veines que du sang. » Leur dis-je en lâchant un léger rire. Je regardai leur costume avant d'émettre une petite remarque, chose que je ne pouvais m'empêcher de faire. « Un homme d'église et le chaperon rouge, quelle ironie. Je t'aurai plus vu en grand méchant loup Lilith. » Lançai-je alors que je posai ma main sur l'épaule de la jeune femme quelques secondes.

Bon, au moins eux, ils avaient fais l'effort de se déguiser, contrairement à moi, mais pour le moment, mon soit disant déguisement trompait tout le monde et personne ne se doutait que j'étais un vrai vampire, sauf si peut-être, les membres de l'Ordre du Soleil présent ici l'avaient tous vu et attendait le moment opportun pour me faire ma fête.



_________________

I. The Pyre Night. Tumblr_mvl0bu24BT1reawkro1_400
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Pumpkins scream in the dead of night

Clope au bec, assise sur le rebord de sa fenêtre Caelan regardait le ciel et ses environs .. En bas, les rues grouillaient encore plus d'humains que d'habitudes .. Tous pour la plupart déguisaient : vampires, sorcières, zombies etc.. Tous les costumes possibles et imaginables qu'il était possible de passer pour cette putain de fête qu'est Halloween .. L'hybride n'a jamais été vraiment fan de cette célébration là comme toutes les autres fêtes de l'année d'ailleurs .. Ce n'était comme dirait les britanniques pas sa tasse de thé .. Quoi qu'il en soit, elle continua de regarder vers le bas tous ces morveux s'agglutiner vers la porte principal de la bâtisse où elle vivait .. Elle eut un rire amusé lorsqu'elle vit un petit gros pousser tout le monde juste pour être le premier à dire cette fameuse phrase devenue célèbre depuis des générations et des générations : bonbons où une farce ...

La créature descendit du rebord de fenêtre, tira deux dernières lattes et jeta le mégot consumé dans le vide avant de se diriger vers le placard de sa cuisine .. À l'intérieur, s'y trouvait un paquet de gourmandises sucrés à la cerise, elle le sortit et l'ouvrit .. Elle en prit un et se planta face à sa porte d'entrée .. Elle s'attendait à recevoir la visites de ces gamins .. Et comme elle l'avait prévu, les mômes toquèrent à sa porte .. Dans un grand sourire qui se voulait amical, l'hybride ouvrit avec nonchalance le seuil.

ø Bonbons où une farce ...

Dirent en cœur les joyeux bambins .. Tous avaient des déguisements plus banales les uns que les autres .. Dans le lot, il y avait autant de suceurs de sang que de ma sorcière bien aimé que de Casper le gentil fantôme .. Caelan ne pût s'empêcher de rouler des yeux avant de reprendre son sourire jovial et de leur donner les bonbons tant attendus .. Ils l'a remercièrent et partirent embêter son voisin d'à-côté .. Un vieillard complètement sénile qui ne s'arrête jamais de raconter sa vie et pas qu'une fois mais, en boucle pour s'en suivre d'une répétition générale .. Enfin bref, la demoiselle salua les enfants à son tour et ferma la porte. Elle prit un dernier délice et alla dans sa chambre pour se préparer à sortir ..

Cette nuit, était différente des autres .. Ce n'était pas seulement une nuit de fête où tous les barjots et les fanatiques du diable sortaient mais, c'était la nuit où les vampires sortaient en masse .. Et avec la fête prévue à Santa Monica, l'hybride se devait d'y assister .. Avec le monde  qui devaient s'y être accumuler, il devait bien y avoir une bonne centaines de vampires entre tout ça .. Elle ouvrit un premier placard pour prendre une grande ceinture de cuir noire qu'elle enroula autour de ses hanches .. Dessus, elle y ajouta quelques fioles d'eau bénite et surtout des pieux en bois. Dans un second tiroir, elle sortit une autre ceinture qu'elle enroula cette fois-ci autour de sa cuisse .. Elle y rangea son 9mm ainsi que plusieurs balles en argent et U.V au cas où .. Et dans un troisième et dernier tiroir, elle sortit un vieux déguisement de zombie. Oui, autant se fondre dans la masse et surtout pour cacher son artillerie de chasse aux monstres.

Avant de sortir, elle chopa son paquet de cigarette ainsi qu'un dernier bonbon avant de sortir définitivement de son studio. Dans les rues, elle croisa plusieurs enfants accompagnés et non accompagnés de leurs parents .. Elle les salua de la tête et continua sa route jusqu'aux rues pavées de Santa Monica .. Sur le chemin, elle avait réussit à se griller pas moins de cinq cigarettes .. Heureusement qu'elle était insensible aux maladies humaines parce qu'à l'heure qu'il est, ses poumons devaient être aussi noirs que son mascara. En arrivant à destination, elle pût voir de ses yeux émeraudes que la fête battait à son comble, l'alcool coulait à flot .. Si certains tenaient à peine le choc d'autres, dansaient comme des possédés devant cet épouvantail géant qui n'avait pas encore prit feu .. Caelan se fraya un chemin entre tout ce monde pour s'adosser contre le bar .. Elle se commanda une Vodka Orange tout en regardant aux alentours .. Elle fixa du regard la population chacun d'entre eux, étaient susceptibles d'être un suceur de sang .. Le plus dur et plus drôle à présent était de différencier le vampire de l'humain et avec les costumes, il était plus difficile de différencier du vrai du faux.    

Revenir en haut Aller en bas
Ismaël Y. Vassili

Ismaël Y. Vassili
En ville depuis le : 13/10/2013
Gouttes de sang : 557
Célébrité : Harry Styles.
Crédits : Anaëlle (avatar), 1D Demon (gif) & myself (codage).

I. The Pyre Night. Tumblr_mih332LsPG1ryc2f9o1_250I. The Pyre Night. Tumblr_mih332LsPG1ryc2f9o4_250
I. The Pyre Night. Tumblr_mvakhouwtE1rs7dvlo1_1280
« GIVES YOU HELL »


Je vis depuis : Jamais là où on ne l'attend.
Je suis : Un très vieux vampire.
Je suis : Un autodidacte qui a suffisamment accumulé d'argent au fil des siècles pour profiter amplement de la vie.

THE PYRE NIGHT



La Nuit du Bûcher
La nuit du bûcher. Ce n'était pas la première fois que j'en entendais parlé. Pourtant je n'avais jamais vraiment eu l'occasion d'y participer. D'une part parce que ce type de fête n'était pas vraiment mon truc et d'autre part parce c'était un nid regroupant toutes les espèces du genre : dangereuses ou pas pour moi. Certes en tant que vampire nous n'étions plus obligés de nous cacher, pouvant révéler notre véritable nature aux yeux des humains sans craindre l'émeute. Cependant à côté de ça, il risquait d'y avoir d'autres mortels désireux de nous voir disparaître. Prudence est mère de sûreté. Bien que je ne craignais que peu de gens, je préférais toujours assurer mes arrières, histoire de ne pas me retrouver au pied du mur sans aucune issue de secours. Anticiper était la clef.

Le plus drôle dans cette histoire c'est que j'avais catégoriquement refusé, ne serait-ce que l'idée même, d'y participer. Austyn ayant tout de même essayé de me faire changer d'avis. J'étais resté ferme sur mes positions. Je n'avais pas envie d'y aller. Depuis ces derniers temps je n'avais plus vraiment goût à rien et le pire sans doute c'est que j'en étais conscient. Puis le 13 Octobre arriva et je décidai finalement de me faire violence pour profiter des festivités. C'était juste pour me changer les idées, rien de plus. Au lieu de me déguiser en monstre classique que les peurs humaines avaient crée dans leur esprit au cours des siècles, je décidai de partir sur l'humour, voir l'auto-dérision. Comme quoi je n'étais pas qu'un vieil immortel aigri par mon éternité. Je pouvais très bien rire et me moquer aussi. C'est ainsi que je me rendais à la fête, habillé d'un look de bureaucratique typiquement années 60 avec un sex appeal proche de l'ordre de zéro. Mais je suis sûr que ma nature vampirique se chargerait de me sauver un minimum. J'arborais une chemise blanche cintrée avec une cravate bordeaux pratiquement dissimulé par un veston-gilet à carreaux blanc et marron, le tout agrémenté d'un pantalon en tissu au ton chocolat. C'était d'un glamour déconcertant. Et bien sûr la touche finale, à savoir des cheveux plaqués avec la raie sur le côté ainsi qu'une énorme paire de lunettes vintage qui m'englobaient une large partie du visage.

Cherchant pendant quelques secondes mon acolyte, je parvenais enfin à le retrouver. Il n'était pas seul puisque mon regard se posa irrémédiablement sur ses deux autres interlocuteurs. Ma surprise n'en fut plus grande que de retrouver Lilith et Jude à ses côtés. Génial, j'allais devoir faire avec. « Je vois que tu as fait un effort de recherche intense pour ton costume.. », soufflais-je dans le creux de l'oreille d'Austyn qui ne m'avait pas encore remarqué. Il allait resté bête en me voyant, c'était certains. D'autant plus qu'il pensait sans doute que je n'allais pas venir au vu de notre dernière discussion. Par politesse je saluais les deux autres vampires tout en jugeant de leur costume. Le côté ironique de leur déguisement était complètement évident, ce qui me fit davantage sourire. « Le rouge te va à merveille Lilith. Et quant à toi, Jude, j'ignorais que tu avais décidé de rentrer dans les ordres. Voilà bien un fardeau que Dieu va devoir gérer ».




_________________


i'm the lovely devil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



Et Dieu dit... Viens dans mes bras que je te bouffe la moelle !


Ce parfum… Un parfum à l’arôme brutale quoi que très séduisant. Un peu comme l’était un orage qui grondait un soir d’été. C’était enivrant et transportait le vampire dans un monde de couleurs chaudes et entêtantes. Et avec un petit sourire, il tourna les yeux en direction du pantin, il fixa son regard sur une petite livreuse de galettes. Sous cette tenue affriolante, pas de doute, il s’agissait d’une jeune femme que Jude connaissait bien. Et s’il appréciait l’idée de la croiser ce soir, il n’aurait pas parié là-dessus. Autant lui adorait se moquer des humains, s’y mélanger et profiter de leurs fêtes pour faire son marché et s’amuser. Autant il n’imaginait pas Lilith avoir le même état d’esprit.

Cependant lorsqu’elle l’eut rejoint, il détourna son regard de la foule et se contenta de sourire en coin. Qu’elle le trouve ridicule était plutôt rassurant, étant donné que c’était l’effet voulu en quelques sortes… Adoptant un air contrit d’homme de Dieu, à la fois sauveur de l’humanité et gros pervers, rêvant déjà de montrer son cierge à cette ingénue.

« Mon enfant, sachez que la viande bénite a des propriétés très digestive ! »

Surtout celle qui se voulait sainte mais qui allait se dévergonder dans les maisons closes. Dés lors, rien de tel que de lui ponctionner le sang du christ à même la carotide. Le sang avait un petit gout doucereux d’homme oscillant entre sa foi et ses pulsions. Des pulsions que le vieillard aurait eu bien du mal à contenir en voyant la vampire dans cette tenue. A elle seule, elle aurait pu représenter à elle seule, la tentation, la luxure…

« Ah Lilith, je dois bien avouer que si je t’avais vus dans cette tenue plus tôt, j’aurais surement hésité à jouer au loup pour toi… »

Oui, Jude est homme a apprécier la beauté des femmes. Il ne s’en était jamais caché et encore moins à Lilith. Que du contraire, il avait toujours su apprécier le spectacle que cette superbe femme offrait. Et d’ailleurs, il n’était pas le seul à l’avoir remarqué, un humain qui passait par là fut à son tour éblouis par la crinière blonde que le chaperon rouge venait de libérer. Se contentant de le fixer avec amusement, Jude s’avança de quelques centimètres pour apparaître un peu plus sous la lumière de la rue. Non pas qu’il se sente menacer par le petit jeune, mais s’il s’était mis à l’écart de la foule, c’était pour une bonne raison.
Le fait d’être dos au mur, lui permettait de ne pas avoir à craindre une attaque en fourbe. De plus, la ruelle était longue de quelques mètres et servait d’entrepôts pour les ordures des restaurants avoisinants. Elle se terminait par un mur assez haut pour que de simples humains ne puissent le passer en toute discrétion.   Et puis, de sa position, il avait une vue libérée sur tout ceux qui auraient envie d’approcher. Mais pour le moment, son attention était ramenée à Lilith, alors qu’elle lui évoquait leurs souvenirs d’amants.

« Toujours. » Venant de Lilith, le surnom de « chien » ne le gênait pas. Premièrement, parce qu’il n’avait aucune laisse le reliant à qui que ce soit. Il faisait partie de ces loups qu’on croit tenir et qui en réalité n’en font qu’à leur tête. Et puis deuxièmement, il connaissait assez le caractère de la jeune femme pour  ne pas s’en offusquer. « Et toi, où en es tu avec ce cher Aleksander ? »

Tournant les yeux vers le couple, il les regarda sans grand intérêt. Effectivement, leur image avait été récemment mis à mal par cette écrivaine romantique. Et pour s’y être attardé, il pouvait même ajouter qu’en plus, c’était mal écrit. Et ces deux humains, en était la preuve vivante. L’un deux avait même été jusqu’à couvrir sa peau de paillette. Et avant qu’il ne puisse répondre, le parfum d’un nouvel immortel se fit plus puissante.

Junior. Instinctivement, Jude se tourna dans sa direction au moment même où, il les rejoignait. Malheureusement, lui n’avait pas pensé nécessaire de se déguiser. Dommage, Jude adorait voir à quoi les autres pensait lorsqu’ils devaient se déguiser. Surtout s’il pouvait taquiner le gamin sur son choix.

« Junior ! Je dois dire que tu t’es merveilleusement bien enlaidi pour l’occasion… »

Quoi que pour finir… il avait réussi à le faire quand même. Décidément, c’était plus fort que lui… Et même si le vampire leur proposait gentiment des verres, Jude se contenta de secouer la tête. Il n’en avait pas particulièrement envie, pour ce soir, il préférait se servir directement  sur les humains. Il y avait assez de choix pour qu’il en ai la tête qui tourne.

Mais pas assez cependant pour ne pas sentir la nouevlle présence d’un vieux mort vivant. Plus vieux que ces deux compères et lui même. Ce qui signifiat qu’ils allaient bientôt avoir la visite d’un ancien. La question était qui ?

Lorsque Jude posa les yeux sur la crevette, il éclata de rire. Il ne l’avait pas reconnu avant de le voir agir avec Austyn.  Incapable de contenir les effets qu’avaient le déguisement à la geek qu’avait choisi le beau gosse, il se contenta de le détailler avec un franc amusement.

« Mon dieu ! Alors là, je ne croyais pas vivre assez longtemps pour voir une chose pareille ! »

Il applaudit un instant le jeune homme avant de se reprendre, gardant tout de même le sourire aux lèvres. Il devait bien admettre que c’était un déguisement à l’exacte opposé de ce à quoi pouvait ressembler Ismaël en temps normal. Et oser se promener dans cet accoutrement prouvait qu’il avait assez d’autodérision pour mériter le respect.



code by rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Lazare Falkenbach

Lazare Falkenbach
En ville depuis le : 19/10/2013
Gouttes de sang : 140
Célébrité : Jon Kortajarena
Crédits : rosewins

I. The Pyre Night. Tumblr_lq7nitw32s1qcm2x8o2_500
I. The Pyre Night. Tumblr_luk504DEr11qcwgauo1_500

Je vis depuis : en fôret
Je suis : un vampire
Je suis : un ancien militaire


The Pyre Night


(verlaine) ▽ Il pleure dans mon cœur Comme il pleut sur la ville, Quelle est cette langueur Qui pénètre mon cœur ?
The pyre night... Formidable ! Un rassemblement d'humains dans laquelle ils n'y avaient ni à se déguiser, ni à retenir nos bas-instincts. Il suffisait que l'on prenne à une veine et personne n'y trouvait rien à redire, jugeant simplement qu'on jouait un peu trop notre personnage. Enfin à quelques chasseurs près qui venaient comme à leur habitude gâcher la fête en jouant les chaperons. Décidément, ils n'ont pas le sens de l'amusement.

Perché sur un toit depuis le début de la fête, je me contentais d'observer le balaie ridicule de costumes soit disant monstrueux. Pas question que je me mêle à tout ces humains pour le moment. Ils avaient encore les idées bien trop claires pour moi. L'ivresse enlèverait ce qu'il leur restait de méfiance et c'est à ce moment là que je descendrais. Lorsque des adolescents attardés s'éloigneront de leur troupeau pour refaire le plein d'alcool, je pourrais les prendre en embuscade, et le temps que ses amis remarque son absence, j'aurais déjà fini ce que j'avais à faire. Puis si je ne trouve pas de brebis égarées, je me rabattrais sur les techniques de drague puériles pour en amener une à l'écart. De là où j'étais, il était assez facile de repérer les gens dans la foule. Gabriel et Kasey, si je ne craignais pas grand chose de cette dernière, je devais me méfier de Gabriel. Bien que j'aurais adoré lui déchirer les jugulaire d'un coup de dents, ce n'était pas vraiment la soirée pour. Les vampires étaient pour la plupart regroupés entre eux. Vous en trouviez un, vous les trouviez tous. Et moi qui m'emmerde à me cacher... Ou peut être est-ce juste mon côté associable.

Il est temps de sortir de ma cachette. Délaissant l'ombre des toits de LA, je descends dans une petite ruelle adjacente toujours à l’abri des regards. Comme un loup dans la bergerie, je me mêle à la foule jouant le gars décontracté alors que ma concentration était à son comble. Les costumes étaient tous plus grotesque les uns que les autres. Avais-je sérieusement autant de sang sur le visage lorsque je me nourrissais ?! Tout bien réfléchi, certaines chasses devait être bien pire. Mais la grande cape... Un peu kitsch quand même et franchement pas discret ou pratique. Les faux chasseurs, et ceux qui portaient de véritables pieux à la ceinture. Éviter de trop les approcher ceux là, ils sont du genre chatouilleux. Personnellement j'avais pensé ressortir mon uniforme nazi que j'avais pu porter lors de la seconde guerre mondiale mais les humains sont encore trop mal à l'aise avec leur propre histoire. Et après ce sont les vampires les monstres. Après ce que j'avais pu voir, je pouvais affirmer sans aucune hésitation que le danger principal pour les humains, ça restait les humains. Malgré tout mes efforts, bien dommage. Enfin je m'étais contenté de loup garou, grâce à mes compétences j'avais modifié mon apparence pour avoir le bout des oreilles en pointes, une petite barbe naissante, les yeux jaunes. Avec mes griffes et les crocs dehors, l'illusion était presque parfaite. Bon... Revenons à nos moutons. Pas envie de me contenter de quelques suçotement aux poignets par ci par là, ce que je voulais moi c'est chasser.
(c) AMIANTE



Dernière édition par Lazare Falkenbach le Mer 30 Oct - 9:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

THE PYRE NIGHT



Octobre 2013, Los Angeles.
La fête battait son plein. L'alcool coulait à flots. Les déguisements étaient tous plus ahurissants les uns que les autres. Tout était parfait. Et pourtant, Jaxon ne s'amusait pas. Amoureux des fêtes en tout genre, à celle-ci, il ne lui était pas permis de prendre du bon temps. En effet, l'agent Kanes était de service pour assurer la sécurité tout le long de la nuit. Autant dire que son déguisement n'en était pas un, l'uniforme du parfait petit policier américain qui, de son corps d'apollon, faisait ressortir son irréprochable musculature. Évidemment, plus d'un civil cru qu'il s'agissait en réalité d'un accoutrement de type strip-teaseur. C'est ainsi que quelques jeunes femmes, ayant un peu trop bu, se présentèrent à lui pour lui faire tout un tas de sous-entendus, l'extirpant un tant soit peu, du profond ennui auquel il était livré. Heureusement, Jaxon n'étant pas un vieux bougon, il prit ces agissements sur le ton de la rigolade et leur conseilla d'aller voir son collègue qui se situait au bout de la rue, prétextant que celui-ci les distrairait nettement mieux que lui. Portrait du dit collègue : un garçon de son âge environ, bien en chair, qui sue à grosses gouttes chaque fois qu'il parle à une femme. Jaxon en rigolait d'avance.

Mais alors, pourquoi Jaxon ne pouvait-il pas se permettre de flirter, de se saouler ou même de se déguiser pour la nuit du bûcher alors que les trois quarts de ses collègues le pouvaient ? Tout simplement parce que son supérieur, avec lequel il entretient des rapports plus que houleux, voulant prouver justement une fois de plus sa supériorité, l'avait mis de corvée ce soir-là. Mais, ce que son imbécile de chef ne savait pas, c'est que cela n'ennuyait aucunement Jaxon, au contraire. L'Ordre avait un plan d'action d'une efficacité sans pareille pour la nuit du bûcher. Et Jax, de par sa profession, serait d'une importance incommensurable dans la réalisation de ce projet. En effet, il allait pouvoir faire pencher la balance en la faveur des chasseurs rien qu'en prétextant tout un tas de consignes de sécurité dès lors qu'il reconnaîtrait un suceur de sang. Jaxon était donc, comme à son habitude, très investi dans cette affaire et pourtant, sceptique sur un point : l'Ordre avait prévu, certainement par manque de moyens face aux immortels, de foncer dans le tas, qu'importe les dommages collatéraux. Autrement dit, l'objectif était de détruire un maximum de vampires ... même si pour cela il fallait s'en prendre à des mortels. L'agent Kanes, rien que par principe, s'était donc promis de minimiser ce genre de dégâts dès qu'il en aurait l'occasion. N'étant pas en mesure de faire changer d'avis la patronne de l'Ordre, il espérait au moins se trouver un allié parmi ses collègues pour remastériser le plan à sa façon. C'est dans cette optique qu'il passa un coup de fil à Alaric. Et merde. Messagerie. Qui d'autre que son frère, travaillant au sein de l'Ordre et étant présent sur le terrain ce soir, pouvait-il rallier à sa cause perdue ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


The Pyre Night.

Pour la belle occasion que leur offre la ville, Ana s'est déguisé comme tout un chacun. Sur une chemise en lin blanc elle porte un corset en cuir, assortis d'un pantalon noir prêt du corps et pratique. Sa veste rouge est brodé d'or, l'épée qu'elle porte pourrait paraître fausse, mais elle est  bien vrai et 100% en lame d'argent. Elle porte également une arme à feu au cas ou son épée ne suffirait pas, chargés de balle empli de sang mort. Un loup en dentelle masque son visage, sans obscurcir son champ de vision et lui concède un minimum d'anonymat. Elle ressemble à une pirate disait-on à son passage. Pour Ana elle ressemble simplement à l'une de ces ancêtres membre au même titre qu'elle de l'ordre du soleil, peinte par un artiste en 1888 dans ses apparats de chasseuse. Le portrait était fièrement exposé parmi d'autres dans sa maison familiale en Transylvanie. La jeune femme ne s'est pas déguisé par plaisir, mais pour paraître plus inaperçu parmi les fêtards inconscients. Dans son pays les gens sont bien plus superstitieux qu'en Amérique, la plupart croient encore au comte Dracula ou autre créature, alors qu'ici personne ne se doute du danger qui les envahit. A Los Angeles les habitants ont le don de se mettre inutilement en danger, ce qui a le don d'agacer la chasseuse. Elle qui n'était venue que pour éradiquer Lilith et mettre un terme à la non-vie de son frère, se retrouve à la tête des chasseurs de la ville pour éradiquer les vampires qui la peuple.

Cette nuit il était temps de montrer à ces créatures qu'ils n'étaient plus seuls, Ana était désormais en ville et avait réformé l'ordre dans son optique. Que ce soit les humains, ou les vampires, cette nuit ils sauront qu'aucun n'est en sécurité. La chasseuse renifle de mépris lorsqu'un homme déguisé en vampire l'aborde de ses crocs factice. « Ridicule » lâche-t-elle à son intention. Aussitôt elle détourne son attention ailleurs. Son regard fouille la foule, fouille les regards et les couples, elle fouille aussi le reflet des vitrines des commerces. Elle fouille les visages, en quête de deux d’entre eux qu'elle pourrait aisément reconnaître. Son cœur bat plus fort, elle donnerait tout ce qu'elle possède pour pouvoir mettre la main sur cette Lilith et son frère et les éliminer une bonne fois pour toute, malheureusement Ashton connaît tout ce qu'il y a à savoir sur l'ordre, surtout, il la connaît elle et sait parfaitement comment la contourner, ce qu'elle déplore. Chaque jour elle vit avec la hantise qu'il la trahisse, plus encore que de vivre en tant qu’infâme créature, qu'il trahisse l'ordre, en dise trop et mette leur organisation en danger. Son frère est une menace, qu'il faut éliminer en dehors de tout sentiment et passé commun.

Un couple s'écarte de la foule, un homme entraîne une sorcière dans l'une des rues parallèle au festivité, aussitôt Ana s'y précipite. Ce ne fut qu'une fausse alerte, un simple couple d'amoureux recherchant un coin sombre pour se bécoter, mais en se retournant elle tombe nez à nez avec un vampire. Dans la quasi obscurité son regard brille et un sourire ourle ses lèvres, laissant apparaître des crocs qui sont loin d'être factice ceux là. Sans une once d'hésitation elle dégaine l'épée, feinte l'attaque et tranche dans le vide de son épée. A nouveau ils se font face. Le couple, témoin de la scène, hurlent, mais la musique assourdis leur panique évidente face à l'épée. Sans se soucier d'eux le vampire et la chasseuse se mette en mouvement à l'unisson et passe à l'attaque. Cela ne dure que quelques minutes, le vampire était jeune et inexpérimenté, sans mal elle parvient à lui trancher la tête puis se retourne vers le couple avec un sourire. « Allez profitez du spectacle populace cette nuit vous promet bien des surprises. Joyeuse fête !  » Rassurés, le couple croient alors à une mise en scène, pouffent et s'en retourne parmi la foule toujours aussi inconscient du danger. Sans se soucier que le sang qui coule sur le bitume et le corps sans tête est bel et bien réel. Ana sors une fiole d'essence et en arrose le corps et la tête avant d'y mettre le feu et de retourner parmi les fêtards.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Valerius

Ashton Valerius
En ville depuis le : 17/10/2013
Gouttes de sang : 418
Célébrité : Jake Gyllenhaal
Crédits : Sevenways

♕ Prince de Transylvanie

Je vis depuis : Dans mon bar
Je suis : Vampire
Je suis : Gérant du The Last Round

Suivant la majorité de la foule de fêtard, Ashton allait se diriger naturellement, emporté par le flux, vers le bar, quand il aperçut la chevelure blonde de sa créatrice, reconnaissable entre toutes... Oups ! Demi-tour toute ! Il soupira de soulagement en constatant, de loin, d'un regard curieux, qu'elle n'avait pas sentit sa présence, et discutait allègrement avec un curé. Curé qui n'était autre que le vil propriétaire d'un des clubs vampiriques le plus renommé de la ville, avec qui le jeune Valerius avait quelques différents d'opinions. Il grimaça, déçu malgré lui de constater que Lilith n'était décidément pas meilleure que ses fréquentations le témoignaient.  
Enfin tant pis, ce n'est pas comme s'il s'était attendu à quelque chose d'autre. Cela confirmait seulement qu'il avait toutes les bonnes raisons de la détester.

Les mouvements, les bruits, les battements de cœur de plus en plus entêtant des passant forcèrent Ashton à s'isoler un instant dans une ruelle adjacente à la rue principale de la manifestation, pour respirer profondément. Ce n'était guère le moment de craquer... Ses crocs pointaient pourtant malgré lui, rendus avides par la simple idées de ces veines qui palpitaient à portée de dents.
C'était le moment d'utiliser son don pour disparaitre aux yeux du commun des mortels... Même si le contraire lui aurait apporté plus de répit.
Après quelques minutes de profonde relaxation, intellectuelle comme physique, le transylvanien se décida enfin à retourner parmi ses concitoyens, et allait faire un pas dans le troupeau de faux démons quand il s'immobilisa brusquement, tétanisé par la surprise.

Ana. Anna était là.
Sa sœur se baladait dans les rues de Los Angeles, vêtue comme une pirate - un signe qu'il leur restait une connexion malgré tout ? - son regard perçant dévisageant chaque individu tels des menaces potentielles à éliminer.

Il recula tout aussi brusquement dans l'ombre où il s'était précédemment caché, ses sens désormais complètement désorientés. Une douleur sourde frappait son crane, l'empêchant de réfléchir, et de se calmer tout à fait cette fois-ci.


    - Hey, vous allez bien ? Demanda une voix féminine, juvénile, et justement inquiète. Vous êtes tout blanc...
    - Super... Serrant la machoire, Ashton eut du mal à articuler ce mot, évitant sciemment de lever les yeux vers ce qui lui apparaissait à présent comme un délicieux repas. Il avait été tant déstabilisé par la vue de son ainée qu'il en avait laissé tomber son camouflage, apparemment.
    - Vous êtes sûr ? J'peux vous apporter un verre de faux sang si vous voulez, il est super bon et...
    - DEGAGE OU J'VAIS T'EGORGER ! Grogna le gérant du Last Round, conscient que son selfcontrol avait des limites plus proches que prévu.
    - Roh ça va hein, pas la peine de s'la jouer... Sont tarés ces cosplayeurs.


N'osant toujours pas la regarder, Ashton comprit qu'elle était partie lorsque l'appel de l'hémoglobine se fit moins prenant, plus lointain. Il avait eu chaud... Le jeune immortel soupira, serrant toujours sa pomme d'amour dans son poing nerveux.
C'était une très, très mauvaise idée de vouloir sortir à cette occasion. Maintenant, il devait rentrer. Trouver un moyen de ne pas se faire trucider par sa sœur en chemin. S'enfermer à doubles tours et déguster un bon litre ou deux du sang qu'Harlow lui avait fourni.

Voilà ce qu'il aurait du faire... Seulement, il y avait d'autres vampires, mêlés aux humains, qui risquaient de subir le sort qu'il essayait de s'éviter. Pouvait-il les laisser à la merci des chasseurs, et de leurs armes perfectionnées pour les radier de la surface de la terre ?
Dommage que les pouvoirs des vampires ne s'étendent pas à la télépathie, ainsi il aurait pu prévenir ses semblables sans se découvrir.

_________________

I. The Pyre Night. Tumblr_mvl0bu24BT1reawkro7_400


What was right is wrong
“‘Cause I’m bleeding out... So if the last thing that I do is to bring you down, I’ll bleed out for you”
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




The Pyre Night

The Pyre Night. Un étrange festival aux allures d'halloween auquel chaque année j'adorais me rendre avec des amis, y faire de nouvelles rencontres, y flirter avec de parfaits inconnus que je ne reverrais jamais, danser jusqu'à l'aube sans craindre la sentence du soleil sur ma peau. Il n'y avait aucun sens à cette festivité, aucun réel intérêt et c'était là tout le plaisir de la nuit : profiter. J'étais donc plus qu'impatiente de m'y rendre, même si je comptais rester sur mes gardes au cas où je recroiserais Lazare dans cette foule, bien qu'il n'avait pas semblé familier de ce genre de lieux où les foules humaines se déhanchaient. Je ne pouvais oublier cette nuit dans le parc, évènement qui m'interdisait à présent d'y aller de nuit de crainte de retomber sur le vampire qui avait bien failli me tuer en s'abreuvant de mon sang. Il était l'ombre que je craignais... l'erreur d'une nuit fiévreuse et assassine où ma salive avait soigné les plaies de mes poignets et celle d'un autre vampire peu loquace, la morsure à ma gorge sans qu'il ne fasse le moindre commentaire. Peut-être aurais-je du rester, terminer le travail en l'assassinant tandis qu'il était blessé, ainsi, je n'aurais plus à craindre sa vengeance, car elle viendrait, j'en étais certaine. Il serait le monstre tapi dans l'obscurité une nuit prochaine, mais il ne m'aurait pas si facilement.

Je terminais donc mon maquillage avant de poser un loup sur mon visage, dissimulant mes traits. Choque que l'on pourrait qualifier de parfaitement inutile vu qu'il ne dissimulait rien du tout, mais il donnait du cachet à mon déguisement de sorcière, alors qu'une baguette soit disant magique pendait accrochée à ma taille, ainsi qu'une bourse en tissu dans laquelle se trouvait quelques os de lapin séchés vendus avec la panoplie. Je portais un corset qui mettait en valeur le galbe de ma poitrine alors que le tissu de la jupe se lovait contre mes courbes, s'arrêtant à mi-cuisse comme s'il avait été élimé par le temps, ou bien déchiré, ou encore arraché, tandis que du tissu retombait souplement derrière mes jambes jusqu'à mes chevilles. J'avais par acquis de conscience accroché un pieu en argent et un en bois sur l'une de mes cuisses, tels des balles chargées prêtes à être tirées, alors que je portais également pour pendentif un pentacle et à mon poignet un bracelet fardé de breloques soit disant magiques également.

M'observant d'un œil critique, je me tournais vers Nathanaël qui n'avait sûrement pas perdu une miette de ma séance d'habillage, fronçant les sourcils à la vue de la précaution du pieu, mais n'en disant pas un mot, il se porta simplement volontaire pour m'aider à lacer mon corset si je le souhaitais. Sauf que remercions la modernité, il y avait simplement une fermeture éclaire sur le côté plutôt que de devoir tout délacer pour s'amuser à recommencer. « Qu'est-ce que tu en penses ? » lui demandais-je donc en croisant son regard. Mais il eut tôt fait de me dire combien le déguisement était réussi, et vu la façon dont il me couvait, ce fut un petit sourire amusé qui se dessina sur mes lèvres, avant que je ne prenne mon verre pour y terminer le sang qui avait été ma boisson après mon repas on ne pouvait faire plus normal. Puis j'avais quitté discrètement la villa avant mon père et mon frère, pressée que j'étais d'aller m'amuser, et surtout d'échapper à l'attitude surprotectrice de mon père, bien que justifiée depuis l'épisode "attaque au milieu du parc" dont je ne lui avais pas parlé, pour la soirée. Arrivée sur place, j'y retrouvais des humains tout ce qu'il y avait de plus banals avec qui je faisais mon internat de médecine et avec lesquels je m'entendais plutôt bien. Avant de commencer à danser, un verre d'alcool à la main autour du fameux épouvantail géant dont la laideur était légendaire.

Ressentir le contact de corps qui se pressent, des mains qui se saisissent des miennes pour danser avec moi, était étrangement agréable et m'entraînait à ne plus songer au danger. Et si l'ironie de ces festivités m'apparaissait clairement, c'était l'une de ces choses simples dont j'adorais profiter. Savoir que j'avais dévoré ma propre mère avait quelque chose de terrifiant pour les simples mortels, et me laissait un étrange arrière goût à moi-même, me donnant plus de motivation encore pour trouver une solution à ces déboires sanglants de la naissance d'un hybride. Puis mon verre avait fini par se vider, me laissant m'éloigner du démon et des autres danseurs pour tenter de trouver quelque chose à me mettre sous la dent... comme une pomme d'amour par exemple, le vendeur criant à la volée que c'était la nourriture favorite des vampires : raté, mais c'était tout de même délicieux. Néanmoins, je portais mon dévolu sur un sachet de fraises enrobées de sucre rouge. Plus petit, plus facile à manger, plus facile à emporter. Ce fut à cet instant que j'aperçus mon frère ainsi que d'autres créatures de la nuit se tenir un peu à l'écart, me laissant hésiter à aller les rejoindre ou non. De là où je me trouvais, ils me faisaient l'effet de cible facile et je préférais rester ainsi, à les observer eux et les alentours par simple esprit de conservation.

made by BOHEMIAN PSYCHEDELIC


Dernière édition par Dawn S. Lacroix le Mar 5 Nov - 18:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

I. The Pyre Night. Tumblr_mjrlo2ky151rmv4d0o1_500


    Aucun vampire n’était réellement ami avec un autre immortel. Sauf cas exceptionnels, les soi-disant amis n’étaient en réalité liés que par quelques points communs ou un évènement particulier, et lorsque venait le temps de se battre, pas un n’aurait hésité à tuer l’autre. C’était d’ailleurs le cas avec Jude et Lilith. Ils avaient beau se croiser à chaque siècle, partager le même humain de temps à autre et apaiser leurs pulsions physiques ensemble, ils n’en demeureraient pas moins prêts à s’entretuer si le besoin s’en faisait sentir. Quoi que, peut-être ne seraient-ils pas aussi prompts à le faire qu’ils aiment le faire prétendre. Après tout, jusqu’ici, la transylvanienne n’a jamais eu envie de lui arracher le cœur. Un signe comme un autre qu’elle l’appréciait suffisamment pour tolérer sa présence à travers les âges. Le fait que l’homme soit légèrement plus âgé qu’elle ne semblait pour une fois pas vraiment la déranger. Et puis, c’était un excellent amant, il fallait bien l’avouer. « Ah Lilith, je dois bien avouer que si je t’avais vus dans cette tenue plus tôt, j’aurais surement hésité à jouer au loup pour toi… » Nullement gênée par le regard dévorant qu’il laissait courir sur elle, elle s’amusa même à pivoter sur ses talons pour lui faire apprécier le spectacle. Lilith… l’esprit d’une enfant dans le corps d’une femme, lorsqu’elle ne se montrait pas si violente qu’elle en paraissait monstrueuse. « Je sais bien… Rien ne t’empêche de me rejoindre plus tard, si tu finis par te lasser de cette fête. Je suis toujours ravie de faire sombrer les religieux dans le péché. »

    Portant à ses lèvres son verre d’alcool nouvellement acquis, elle haussa les épaules suite à la question de l’immortel. Il était de notoriété quasi-publique que la blonde avait jeté son dévolu sur le chef actuel du Sabbat à Los Angeles. Puissant, athlétique, grand, violent. Aleksander avait toutes les qualités requises pour attirer l’attention de Lilith et pour susciter son intérêt. Il pensait parvenir à la faire rejoindre les rangs de son groupe, sans se douter un seul instant qu’elle désirait en réalité détruire le Sabbat et la Camarilla pour asseoir sa propre autorité sur la ville. Elle s’étonnait d’ailleurs qu’un vampire aussi jeune soit parvenu à prendre les rênes du côté sombre de LA, alors que des éternels vieux de plus de six cent ans se promenaient dans les environs. « Je commence à m’ennuyer. Heureusement que sa femme me donne le change dès que je la croise. Je me demande si je ne ferais pas mieux d’attraper Alek et de le mettre dans la même pièce que Velcan, histoire de voir lequel des deux s’en sortirait le mieux et d’achever le vainqueur. » Sa rancœur était tout à fait audible lorsqu’elle envisagea ce plan à voix haute. Si les choses ne passaient pas à la vitesse supérieure avec Aleksander, elle ne chercherait plus à dissimuler son ennui ; or, tout le monde savait que lorsque Lilith s’ennuyait, le sang se mettait subitement à couler et les membres à voler. Attirant l’attention de Jude sur un couple de prétendus vampires, elle n’eut pas l’occasion de continuer cette discussion car un actuel véritable mort-vivant les rejoignit.

    Avant de voir son visage, elle fut frappée par son parfum caractéristique et un sourire étira ses lèvres peintes avec un rouge provocant. Austyn était son employé, son ami et… oui, aussi un amant de temps en temps. Lilith n’était décidément pas douée pour séparer travail et vie privée. Répondant négativement à sa proposition, elle le contempla de bas en haut en prenant une autre gorgée d’alcool. « Un homme d'église et le chaperon rouge, quelle ironie. Je t'aurai plus vu en grand méchant loup Lilith. » « Moi, en loup ? Je pourrais presque prendre ça pour un affront. J’ai beaucoup plus de classe lorsqu’il s’agit de dévorer des petites filles. » argumenta la transylvanienne avec une moue boudeuse. « Et de toute façon, ça manque cruellement de saveur, une petite fille. Je les préfère plus âgées. » Pendant que Jude s’amusait à taquiner le jeune immortel, elle tourna son regard vers la foule.

    De temps à autre, elle eut l’impression de reconnaître quelques visages, mais ils étaient bien trop rapidement remplacés par des inconnus. Il y avait sûrement d’autres vampires dans le lot, des vrais. Et probablement des chasseurs en manque d’action. Néanmoins, ce soir, Lilith avait décidé de s’amuser et tentait par conséquent de ne pas se montrer trop paranoïaque. Après tout, l’Ordre du Soleil n’était pas réputé pour être imprudent au point d’attaquer des suceurs de sang dans une fête, n’est-ce pas ? Un très court moment, elle croisa un regard bleuté qui raviva d’intenses souvenirs en elle, puis il disparut brusquement. L’odeur d’un nouvel arrivant la tira de ses contemplations. Elle n’aurait sûrement pas reconnu Ismaël s’il n’était pas venu murmurer quelques mots à son protégé du moment. Le déguisement était… parfaitement hideux, sublimement réussi. Elle haussa un sourcil, intriguée par ce choix curieux. L’hilarité de Jude se communiqua à elle, tant et si bien qu’elle laissa échapper un léger rire avant de venir poser au coin de ses lèvres pour le remercier du compliment. Etrange… Lilith avait partagé la couche de ces trois hommes et pourtant, elle ne ressentait aucune gêne à se retrouver parmi eux. Ismaël était plus vieux, plus puissant qu’elle. Elle se devait de se comporter avec un minimum de retenue avec lui sous peine qu’il ne le lui rappelle douloureusement qu’il avait l’ascendant sur elle. Austyn était son employé favori, une éternelle source de surprises. Quant à Jude… Quand bien même elle aurait eu le choix entre les trois, ce serait probablement lui qu’elle aurait choisi. Sa compagnie était des plus agréables, aussi bien en termes de discussions que de sport de chambre. Et puis… elle avait toujours eu un faible pour les hommes plus grands qu’elle.

    « Je sens que je ne vais pas regretter d’être venue, finalement. » Outre les costumes et le danger permanent, elle savourait avec délice la présence de vieilles connaissances. Avisant un loup-garou fort bien réussi qui slalomait entre les humains avec un regard de prédateur, elle se mordilla la lèvre inférieure en imaginant soudainement la place remplie de corps sanguinolents suite à une chasse sauvage. Le sang lui faisait toujours un effet ravageur. Elle apaisa sa soif en terminant le verre d’alcool, prête à repartir ponctionner quelques poignets et cous lorsqu’une odeur caractéristique vint lui agresser les narines. Aussitôt, le charmant Petit Chaperon Rouge permit son masque de bienveillance mutine pour un froncement de sourcils inquiet. « Est-ce que vous sentez ça ? On dirait… un corps qui brûle. » Elle referma brutalement le poing sur le gobelet en plastique. « J’ai l’impression que l’Ordre est de sortie, lui aussi. A moins que quelqu’un ne soit tombé dans un barbecue. » Et oui… l’humour de Jude déteignait sur elle. Mais si les chasseurs étaient effectivement venus profiter de la fête pour faire leur macabre besogne, personne n'était à l'abri. Hybrides, vampires, Camarilla, Sabbat ou Anarchs, tous risquaient de voir leurs têtes voler.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
I. The Pyre Night.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Les archives rp's.-